En direct

Les marionnettes

  •  A ces gens-là on dira : Quelle mouche vous a donc piqué chers messieurs? Je connais la mouche et les immondices dans lesquels elle s’alimente. Permettez-moi de me boucher le nez. Messieurs, Notre liberté de ton vous irrite, notre patriotisme vous révulse, notre intransigeance vis a vis de tout ce qui risque de toucher le pays vous donne des cauchemars. C’est bien ca, n’est-ce pas? Alors vous nous inventez des patrons occultes comme ce fameux Monsieur M.M., des actionnaires qui vous arrangent, des bailleurs de fonds véreux. Encore un peu et vous nous mettrez sur le dos la crapulerie mondiale plus la mafia et la Cosanostra. Tant d’honneurs nous flatte. Question: quels intérêts sensibles et vitaux avons-nous touché pour qu’on nous attaque de toutes parts? Je vous le promets, on le saura un jour à force d’investigations et de recoupements. Alors patientez un tout petit peu. Circonstances aggravantes et stupéfiantes : vous les valets de l’étranger, vous vous réclamez de la démocratie. Je meurs de rire. Réjouissez vous donc: C’est là ma seule mort que je vous offre. Vous allez mourir de rage de ne pas me voir mort? Ce n’est pas une mauvaise idée. Pour le reste, je vous promet un Ennahar aussi inflexible sur les principes que professionnel. Tant pis pour vous. Et tant mieux pour nos lecteurs et pour notre Algérie à qui nous faisons le serment de la défendre jusqu’à notre dernier souffle.
  • Kassaman.
  • Cet hymne que certains ne connaissent pas quand d’autres ont appris par coeur d’autres hymnes nationaux. Pour faire plaisir à leurs maîtres qui tirent les ficelles. Messieurs les marionnettistes, vos marionnettes ne font rire personne. Elles sont bêtes à pleurer. Vous pratiquez un humour d’ailleurs, qui nous est étranger. Soyez Algériens, aimez votre pays, débattez à visage ouvert lin des officines qui vous commandent. Est-ce trop vous demandez? Puisque vous connaissez ce refrain, on va vous le chanter pour parler votre langage : " Ainsi font, font les petites marionnettes…". Elles font un petit tour et puis s’en vont. Mais nous, nous restons au service de cette Algérie qui vous a nourri, lavé, blanchi, dorloté, enrichi et que vous trahissez en la vendant au plus offrant! Marionnettes et ingrats en plus! On aura tout vu…        
  •  
  • Ennahar

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!