Monde

Les monarchies du Golfe réclament l'annulation du sommet arabe

  •    "Les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont demandé que le sommet arabe, qui doit se tenir en Irak, soit annulé", a annoncé BNA, sans plus de détails.

 

   Le CCG réunit l’Arabie saoudite, le Qatar, Bahreïn, les Emirats arabes unis, Oman et le Koweït.

 

   Le sommet annuel de la Ligue arabe, qui devait se tenir le 29 mars à Bagdad, a été repoussé au 11 mai, en raison des mouvements de contestation touchant différents pays du Moyen-Orient et du Maghreb.

 

   Des tensions sont apparues entre l’Irak et Bahreïn après que le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki a averti le 26 mars que les interventions étrangères pour mettre un terme à la révolte à Bahreïn, risquaient de faire plonger la région dans une guerre confessionnelle.

 

   Bahreïn, un archipel à majorité chiite dirigé par une dynastie sunnite, a mis un terme mi-mars, avec un soutien militaire saoudien et émirati, à un mouvement de contestation lancé mi-février.

 

   Lundi, le ministre irakien des Affaires Etrangères, Hosyar Zebari, a affirmé que les préparatifs en vue du sommet s’élevaient à 450 millions de dollars. Il a jugé sa tenue "très importante à cause des développements politiques et sécuritaires et de la transformation historique intervenue dans plusieurs pays arabes".

 

   L’Irak n’a pas accueilli de sommet arabe ordinaire depuis novembre 1978. Un sommet extraordinaire avait toutefois eu lieu à Bagdad fin mai 1990.    

   

Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!