Monde

Les policiers tunisiens rassemblés pour revendiquer une hausse des salaires

Des centaines de policiers ont à nouveau manifesté jeudi à Tunis, devant le siège de la présidence du gouvernement, affichant leur détermination à obtenir une hausse des salaires en faisant valoir la difficulté croissante de leur tâche, a constaté un journaliste de l’AFP.

Rassemblés à l’appel du syndicat national des forces de sécurité intérieure, les manifestants, habillés en civil, ont dénoncé une “injustice” après l’échec de négociations avec le gouvernement, et scandé des slogans hostiles au Premier ministre Habib Essid.

“Nous sommes ici pour réclamer nos droits et nous sommes prêts aux sanctions, aux procès et à être emprisonnés (…). Aujourd’hui est le début de la révolution réelle des hommes de l’institution sécuritaire et pénitentiaire”, a dit à la foule Chokri Hamada, porte-parole du principal syndicat des forces de l’ordre du pays.

“Nous réclamons les mêmes salaires que l’institution militaire. Ce n’est pas logique d’avoir la même tâche, d’avoir le même grade et de ne pas avoir le même salaire”, a expliqué à l’AFP Mohamed, un manifestant.

Des protestataires ont enlevé les barricades encerclant le siège du gouvernement et sont montés sur les fenêtres du palais gouvernemental, selon un journaliste de l’AFP.

AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!