En direct

Les réformes au sein du DRS, une confirmation du choix d'un Etat "civil" moderne

Des experts et analystes spécialisés dans le domaine sécuritaire et politique ont plaidé que les réformes engagées par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au sein du Département du renseignement et de la sécurité (DRS), sont “une confirmation du choix d’un Etat « civil » moderne”.

Interrogés par Ennahar TV, ces experts estiment que le président Bouteflika s’apprête à donner des missions stratégiques au corps de sécurité, focalisées sur la lutte contre le terrorisme et la criminalité.

Les experts se sont également penchés sur le système de mise sur écoute qui, selon les sources de Ennahar TV, relève des prérogatives de la Justice.

Par ailleurs, les réformes dans le corps de sécurité viseraient, selon les mêmes sources, à renforcer et à adapter les activités de ce secteur, notamment après l’expérience du “Printemps arabe”, en 2011.

Les experts ont, en outre, jugé que la réorganisation menée par le président de la République dans le corps de sécurité est motivée par la situation sécuritaire dans les pays voisins. « Ecarter le corps de sécurité des activités politiques est devenu inévitable pour une Constitution démocratique », précise une source proche de la Présidence, et d’ajouter que ces réformes « visent à renforcer le rôle du DRS comme appareil stratégique de défense nationale ». 

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!