Culture

Les relations algéro-américaines ont été de tous les temps particulières et distinguées

 Les relations entre l’Algérie et les Etats-Unis d’Amérique ont été de tous les temps « particulières et distinguées », a affirmée jeudi à Constantine le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi.

« L’histoire de la relation entre les deux pays remonte, aux années 1780, avec les premiers traités signés entre les deux pays, (à) pour arriver à la mémorable position du président John Fitzgerald Kennedy, appuyant la guerre de Libération et appelant à l’Independence de l’Algérie », a précisé le ministre au cours de la cérémonie d’ouverture de la semaine culturelle des USA, à la salle de spectacles Ahmed Bey, inscrite dans le cadre de la manifestation « Constantine, capitale 2015 de la culture arabe ».

 Le ministre qui s’exprimait en présence de l’ambassadeur des Etats-Unis en Algérie, Mme Joan A. Polaschik,  a, dans le même contexte, ajouté que l’Algérie demeure « reconnaissante » aux USA pour le soutien qu’elle a apporté à l’Algérie durant la décennie noire, dans sa lutte contre le terrorisme.

 La valorisation des officiels américains du rôle de l’Algérie dans la promotion de la sécurité régionale et la lutte contre toute forme d’extrémisme constitue « un autre appui » des relations bilatérales, a poursuivi le ministre.

 Affirmant que la société américaine représente la diversité par excellence, M. Mihoubi a estimé que les Algériens établis en Amérique et qui se sont distingués dans différents domaines, sont « l’autre valeur ajoutée » dans les relations des deux pays.

 Le ministre, soutenant qu’avec le président de la République Abdelaziz Bouteflika, les relations algéro-américaines « se sont consolidées et renforcées » sur les plans politique et diplomatique, a affirmé que la dimension culturelle dans les relations bilatérales apportera  » tout l’appui requis » pour sceller ces relations.

 De son côté, la cheffe de la mission diplomatique américaine en Algérie, a affirmé que la semaine culturelle américaine sera celle de la « célébration de l’héritage culturel », précisant que les USA ont tenu à participer à cet événement culturel arabe conscients des liens que « la culture peut tisser entre les peuples ».

 La semaine culturelle américaine dans la ville des Ponts, la première dans l’histoire des relations entre les deux pays, est  riche, diversifiée, et dense.

 Baptisée « Taste of America » (goût d’Amérique), la semaine s’est ouverte avec une exposition du musée national arabo-américain, qui, retrace à travers des photographies l’histoire des différentes communautés arabes établies aux USA et leur contribution dans l’histoire de l’Amérique.

 Des rencontres prévues avec des spécialistes dans l’éducation muséale  et des experts américains dans l’histoire maghrébine sont également au programme.

 Taste of America, propose  également des sessions de perfectionnement de la langue anglaise pour les enfants et les jeunes et propose des films et des ateliers de musique et aussi l’art culinaire américain.

 Programmés du 25 au 28 de mois cours, à la salle de spectacle Ahmed Bey, des concerts de jazz avec la troupe Circular Time sont également à l’affiche.

 M. Mihoubi s’est rendu au siège de la wilaya à la cité Daki Abdeslem pour assiter à la cérémonie organisée par la wilaya en l’honneur des responsables des deux clubs de football de la ville, CSC et MOC avant de donner au palais de la culture Mohamed Laid Al Khalifa, le coup d’envoi de la festivité « la lecture en fête », organisée par la direction de la culture.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close