En direct

Les relations entre Sétif et Lyon sont le fruit d’une longue histoire

Les relations de coopération tissées depuis plusieurs années entre les villes de Sétif et de Lyon (France) sont le fruit d’une longue histoire entre les deux pays, a indiqué dimanche à l’université Sétif 1, le maire de Lyon, Gérard Collomb.

  Une longue  histoire quelquefois tragique – comment ne pas évoquer ici à Sétif le 8 mai 1945 où tant de vos compatriotes ont perdu la vie – mais une histoire qui a forgé des relations solides comme il n’en existe pas entre deux autres pays », a précisé le maire de Lyon qui a rappelé le déplacement, à ses côtés, d’une délégation de responsables institutionnels de l’agglomération de Lyon, de chefs d’entreprises et d’acteurs universitaires.

  Collomb a souligné, au cours d’une rencontre par laquelle il a inauguré, aux côtés du wali de Sétif, Mohamed Bouderbali, les rencontres Lyon-Sétif programmées durant la journée entre universitaires, élus et opérateurs des deux pays, que les deux agglomérations, toutes deux secondes villes dans leur pays, ont tissé depuis 2006 des relations institutionnelles et continuent de forger des liens privilégiés dans différents domaines en tirant le meilleur parti des expériences de terrain, à Sétif comme à Lyon.

  Il a fait état, dans ce contexte, des différentes conventions de coopération déjà signées et celles qui le seront tout au long de cette visite de travail.

  « Sur les 120.000 personnes composant la communauté algérienne de Lyon, plus de 70 % sont originaires de Sétif et se réjouissent des liens entre les deux villes », a encore indiqué Collomb avant de souligner la dynamique économique de l’agglomération de Sétif, forte d’un tissu industriel performant en matière, notamment, de chimie et de plasturgie.

  Le wali de Sétif avait auparavant rappelé les différents domaines dans lesquels les deux villes peuvent renforcer davantage leur coopération, citant les atouts dont se prévaut la wilaya de Sétif.

  La délégation hôte devait ensuite se rendre au siège de l’Assemblée populaire communale de Sétif puis visiter, aux côtés du président de l’APC, le musée national archéologique et le chantier de réalisation du tramway.

  Le groupe SAFCER (production de carreaux en céramique) et l’hôtel Marriott en phase d’achèvement devaient également constituer d’autres haltes de la délégation lyonnaise avant l’inauguration, en fin de journée, de la mise en lumière de la mosquée El Atiq, au coeur de la ville de Sétif.

  Une rencontre avec le wali de Sétif, suivie de la signature d’une nouvelle convention de coopération et d’un diner officiel au siège de la wilaya, devaient clôturer le programme de la visite du maire de Lyon dans la capitale des Hauts Plateaux.

Aps 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close