Société

Les « sauvages » devant le civisme, sont-ils sauvages ou plutôt sages ?

   Les invitant à se réunir dans la case des hommes, interdite aux femmes, les ambassadeurs du civisme leur ont montré des vidéos d’hommes sur la lune, d’espaces verts esthétiquement artificiels, des stars de diverses disciplines ainsi que des vidéos de guerre.

   Les réactions de ces « hommes non civilisés » étaient d’une sagesse et d’une lucidité à remettre en question toute cette évolution dont nous nous vantons. Ces gens qui vivent en parfaite harmonie avec la nature qu’ils considèrent comme sacrée, trouvent insensé de « déranger la Lune », selon eux, si la lune est si loin de la terre, c’est qu’il ne faut pas s’en approcher. Mais ce qui les a ému, est le fait que les gens’ dit civilisés, puissent abandonner leurs parents dans des maisons de retraite, ils disent à cette effet « nous, nos vieux sont sacrés, nous nous occupons d’eux, nous ne les abandonnons jamais. Ce sont nos ancêtres, nous les accompagnons…il n’y a pas d’endroit pour les vieux ici, la famille s’en occupe jusqu’à la fin».

    Ainsi, cette vidéo ne fait que confirmer l’idée et mythe du « bon sauvage » qui naquit au XVIIIe siècle. En effet, selon Cartier dans « Voyage au Canada », le sauvage n’est plus barbare, mais plutôt proche de la nature, « l’âme aussi pure que des enfants ». Quant à Montaigne, dans « Des Cannibales », il juge de « barbare » l’action destructrice des européens tout en soulignant la perfection de l’harmonie des peuples dits « sauvages » avec la nature.

 

Lien pour voir le reportage : https://www.facebook.com/photo.php?v=3927455681885

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *