Monde

Les Sénégalais votent pour le second tour de la présidentielle

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
    Les Sénégalais votaient dimanche pour le  second tour de la présidentielle entre le chef de l’Etat sortant Abdoulaye Wade  et son ex-Premier ministre Macky Sall, qui part favori après avoir rallié toute  l’opposition et une grande partie de la société civile.    De longues files d’attente s’étaient formées avant le début du vote à 08H00  (locales et GMT) dans les bureaux visités par l’AFP à Dakar. Près de 5,3  millions d’électeurs sont appelés à voter à ce scrutin dans quelque 11.900  bureaux à travers le pays, qui fermeront à 18H00.    Le Sénégal est souvent cité comme l’un des rares exemples de démocratie en  Afrique, en particulier en Afrique de l’Ouest régulièrement secouée par des  violences politico-militaires, comme en témoigne le coup d’Etat qui a renversé  jeudi au Mali voisin le président Amadou Toumani Touré.    "Tout est bien organisé et nous sommes satisfaits de pouvoir exercer notre  droit de citoyen", a déclaré Léonard Diop, la cinquantaine, un des électeurs de  l’école primaire Hamadou Mbacké du centre-ville de Dakar, transformé en bureau  de vote.    Une centaine de personnes attendaient patiemment de pouvoir voter dans la  cour de cette petite école où, avant le début des opérations, le président d’un  des trois bureaux installés dans l’école, Boubacar Diallo, a retourné l’urne  devant les électeurs en leur disant: "Vous voyez, il n’y a rien dedans".    Dans le quartier populaire de Derklé, ce sont plusieurs centaines  d’électeurs qui attendaient de pouvoir voter dans les bureaux d’un groupe  scolaire. "Je suis devant le bureau depuis 06H23", a affirmé Ndèye Fall,  institutrice, avec précision. "Je souhaite qu’on vote dans le calme et que  Macky Sall gagne cette élection parce que les temps sont durs au Sénégal",  a-t-elle ajouté.  Modou Cissé, jeune menuisier, a souhaité que "Dieu nous donne la paix et le  calme", mais n’a pas voulu dire pour qui il avait voté.    Candidat à sa propre succession, le président sortant Abdoulaye Wade, 85  ans, au pouvoir depuis 2000, aborde ce second tour dans une position  relativement délicate.    S’il est arrivé en tête du premier tour du 26 février avec 34,81% des voix,  c’est Macky Sall (26,58%) qui semble rassembler le plus largement.    Agé de 50 ans, il a obtenu le ralliement des douze candidats éliminés au  premier tour qui ont appelé à voter pour lui afin de barrer la route à M. Wade  dont ils ont jugé la candidature "anticonstitutionnelle" après deux mandats.    
  
 
  Algerie – ennaharonline
 
 
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

commentaires

commentaires

Voir plus

bilel messoudi

Journaliste-Rédacteur du site web ALG24 depuis décembre 2014
Dans la presse électronique depuis avril 2009. Spécialisé dans l’information de sports .
adresse: cité 722 logement sidi yaya – hidra alger
bilel-messoudi@ennaharonline.com

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *