Economie

Les travaux de prospection du gaz de schiste visent à connaitre le potentiel de l’Algérie (Sellal)

"Nous avons dit et expliqué à maintes reprises, notamment après le dernier conseil restreint, que Sonatrach menait actuellement une étude pour faire connaitre le potentiel d’énergies non conventionnelles de l’Algérie", a déclaré M. Sellal à la presse, en marge de la clôture de la session d’automne du Conseil de la nation, précisant que les estimations découlant de certaines études avançaient d’"importantes" réserves.

Le Premier ministre a expliqué que les forages d’exploration préliminaire engagés par Sonatrach dans le bassin d’Ahnet (270 Km d’In Salah wilaya de Tamanrasset) seront suivis prochainement par une deuxième opération assurant que "les forages seront achevés pour passer à la phase d’étude qui durera près de 4 ans".

"La question d’exploiter ou non le gaz de schiste sera tranchée à l’horizon 2020, en fonction des technologies disponibles à ce moment là", a insisté le Premier ministre.

"Le gouvernement doit faire un travail de prospection au profit des générations montantes", a encore soutenu M. Sellal rassurant que "les forages actuels ne représentent aucun danger pour l’environnement ni pour la santé" car a-t-il expliqué "les mesures nécessaires ont été prises pour le respect des critères de sécurité". (APS)

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!