Monde

Les tunisiens élisent dimanche leur président

M. Caïd Essebsi, arrivé en tête au premier tour avec 39,46%, fait figure de favori pour ce scrutin qui doit permettre aux Tunisiens d’élire pour la première fois librement leur chef de l’Etat.

Fort de la victoire de son parti Nidaa Tounès aux législatives d’octobre, devançant les islamistes d’Ennahda, il espère ainsi ravir à 88 ans pour cinq ans la présidence tandis que ses proches formeront le prochain gouvernement.

La campagne électorale s’est déroulée sans réels incidents, mais a été marquée par des échanges d’invectives continus entre les finalistes tant les deux hommes se méprisent. M. Caïd Essebsi a d’ailleurs refusé de débattre avec son concurrent qu’il qualifie d’"extrémiste".

Le président Marzouki, 64 ans, un médecin et militant des droits de l’Homme de la gauche séculière longtemps exilé en France, n’a eu cesse de présenter son adversaire comme un tenant de l’ancien régime. M. Caïd Essebsi a servi comme ministre sous le régime autoritaire du père de l’indépendance Habib Bourguiba puis au début des années 1990 comme président du Parlement de Zine El Abidine Ben Ali, renversé par la révolution de 2011.

Il l’a même accusé d’orchestrer des fraudes, ce qui a valu au président un rappel à l’ordre de l’instance chargée d’organiser les élections (ISIE).

En réplique, Béji Caïd Essebsi se pose en candidat du retour du "prestige" de l’Etat qui a été miné selon lui par M. Marzouki, élu en 2011 par la Constituante avec l’appui d’Ennahda, l’accusant d’être un "extrémiste" qui s’est compromis avec les islamistes et même de courtiser les jihadistes.

Dans ce bras de fer, Ennahda, deuxième force du pays, a annoncé rester neutre, refusant de soutenir l’un ou l’autre des candidats et assurant être prêt à travailler avec Nidaa Tounès après les élections. 

Néanmoins, certains parmi les faucons du mouvement islamiste, tels que Sadok Chourou et Habib Ellouz, ont appelé leurs partisans à voter en faveur de M. Marzouki.

    

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!