En direct

Les unités d’interventions seront éloignées de la capitale

  • Selon les informations dont dispose Ennahar, le chef de la sûreté de la wilaya d’Alger, Mohamed Serrir, aurait organisé une réunion jeudi dernier, suite à la demande du directeur général de la sûreté, le général Hamel, en présence des chef de l’unité républicaine de la sûreté, Lakhdar Dehimi et les chefs de sûreté des Daïras d’Alger, afin de mettre en place une nouvelle politique sécuritaire, basée sur les expériences précédentes dans la gestion des manifestations et protestations.
  • L’objectif serait d’éviter le recours à la violence dans la gestion de ses manifestations.
  • A l’issue de la réunion, il a été décidé de faire appel aux unités républicaines de la sûreté dans les lieux non publics afin d’éviter de donner une mauvaise image de l’Algérie par la présence intense de la police dans les lieux publics, exploité par les média internationaux dont l’objectif est de donner l’image d’un état policier.
  • Selon des sources d’Ennahar, ces unités seront appelées à intervenir seulement dans les cas d’extrême urgence. La gestion des manifestations sera du ressors de la police locale.
  •  
  • Ennahar/ Dalila B.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!