Sports

Les Verts montent en puissance selon Saâdane

  •    Q: Par rapport au premier match perdu contre la Slovénie (0-1), on a vu une autre équipe d’Algérie. Quelle est la différence entre les deux?
  •    R: "J’ai déjà dit que j’avais récupéré mon équipe type très tard, une semaine avant le Mondial, parce que plusieurs joueurs revenaient de blessure. 
  • J’avais dit que nous allions nous améliorer. L’équipe est en train de monter en  puissance, en terme de qualité de jeu et de confiance, parce que la confiance  aussi c’est très important."
  •    
  •    Q: Pourtant votre destin n’est plus entre vos mains pour la qualification…
  •    R: "Sincèrement, je n’ai pas réfléchi à ça. Je savais que ce serait un groupe très difficile. J’ai géré match par match. Maintenant j’ai planifié le prochain cycle, on va travailler beaucoup sur la récupération, parce que beaucoup de joueurs sont fatigués, et qu’il nous reste un match encore très difficile contre les Etats-Unis. Notre problème, c’est la stabilité dans la performance. Les grandes équipes, l’Allemagne, l’Angleterre, sont capables de répéter les grands matches et arrivent à maintenir leur niveau de jeu très longtemps. Nous, on est capable de jouer un grand match et de redescendre encore plus bas au match suivant. Le plus dur pour nous est de maintenir un niveau de jeu."
  •    
  •    Q: Pensez-vous que l’Angleterre vous a pris de haut?
  •    R: "Je ne pense pas. Ni les joueurs, ni l’entraîneur (Fabio Capello), un très grand coach, que j’admire et que j’estime. Je pense qu’on leur a posé des  problèmes, on a joué notre football fait de passes courtes, de jeu individuel, et je pense que l’Angleterre n’était pas dans son meilleur jour. Elle n’était pas à son meilleur niveau, elle avait été meilleure contre les Etats-Unis."
  •    
  •  
  •  
  • L’Algérie, décevante contre la Slovénie (0-1), a repris vie vendredi au Cap en posant des problèmes à l’Angleterre (0-0) et peut encore rêver de jouer les 8e de finale du Mondial:  contre les Etats-Unis, il faudra le même état d’esprit mais plus de ressort offensif.
  •  
  •    Les Fennecs ont besoin d’une victoire mercredi sur les Américains, doublée d’un succès ou d’un match nul des Slovènes face aux Anglais. Ils peuvent aussi passer le premier tour en cas de victoire anglaise, à condition de battre les Etats-Unis par au moins deux buts d’écart.
  •    
  • Les Fennecs ont su se nourrir de la condescendance anglaise pour forger un esprit de rébellion. Comme lors du match décisif des qualifications au Mondial en Egypte et en quart de finale de la CAN contre la Côte d’Ivoire. "On a montré qu’on méritait un minimum de respect", résume le défenseur Madjid Bougherra.
  •        
  • L’Algérie dispose d’une belle assise défensive et d’un milieu de terrain complice mais peine en attaque. "On avait un problème de fond de jeu (contre la Slovénie), on l’a réglé (contre l’Angleterre) alors maintenant, « inch’Allah » (si Dieu le veut), on va trouver ce qu’il faut offensivement", espère Bougherra. Le jeune Boudebouz (20 ans) a montré de bonnes dispositions et Ziani a "croqué" Glen Jonhson sur son aile gauche. Mais il faudra faire monter le bloc d’un cran pour mettre en danger l’adversaire, car le seul Matmour en pointe ne suffira probablement pas. A moins de faire preuve d’un réalisme implacable sur les coups de pied arrêtés.
  •  
  • Ennahar

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close