Monde

L'"espion nucléaire" Vanunu condamné à trois mois de prison

  •    La Cour suprême israélienne a rejeté l’appel présenté par M. Vanunu condamné en décembre à trois mois de prison ou trois mois de travaux d’intérêt public pour avoir violé un ordre lui interdisant tout contact avec des étrangers.
  •    Dans son appel, M. Vanunu avait expliqué qu’il était prêt à effectuer ses travaux à condition de pouvoir le faire à Jérusalem-Est, dans le secteur à majorité arabe annexé en 1967, et non pas à l’ouest, dans la partie juive de la Ville sainte, "de crainte que la population israélienne porte atteinte à sa personne", ont précisé les attendus du jugement.
  •    La Cour suprême a rejeté l’argument de M. Vanunu en affirmant que les autorités lui avaient trouvé un travail d’intérêt public à Jérusalem-Ouest lui convenant. 
  •    Durant l’audience, le procureur a affirmé que Mordehaï Vanunu continuait de "mettre en danger la sécurité de l’Etat, même 24 ans après sa première arrestation".
  •    M. Vanunu, 55 ans, a purgé 18 ans de prison ferme pour espionnage après avoir révélé les secrets nucléaires de l’Etat hébreu à l’hebdomadaire londonien The Sunday Times qui les avait publiés.
  •    
  • Ennaharonline/ AFP 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!