Monde

L’Europe et le discours de Netanyahu

  •    "C’est un premier pas très important, mais beaucoup d’autres pas devront suivre", a résumé la commissaire européen aux Relations extérieures Benita Ferrero-Waldner à son arrivée à une réunion des ministres européens des Affaires étrangères à Luxembourg.
  •    "Vous connaissez la position de l’UE: nous voulons une solution à deux Etats avec un Etat palestinien viable", a-t-elle souligné.
  •    Les Européens, qui recevaient le chef de la diplomatie israélienne Avigdor Lieberman en marge de leur réunion de lundi, attendent clairement davantage de M. Netanyahu.
  •    Ce dernier a exclu dimanche tout gel de la colonisation israélienne, tout partage de Jérusalem. Il a posé comme condition à un futur Etat palestinien sa démilitarisation et la reconnaissance par la direction palestinienne d’Israël comme Etat du peuple juif.
  •    "C’est un petit progrès" mais "par rapport aux attentes, ce n’est pas suffisant", a ainsi souligné le ministre français Bernard Kouchner. "Les conditions pour créer cet Etat avec les Palestiniens ne sont pas remplies" et "sans cet Etat palestinien, il n’y a aucune chance pour la paix dans la région", a-t-il estimé.
  •    "Le fait qu’il (M. Netanyahu) ait prononcé le mot +Etat+ est un petit pas dans la bonne direction", a aussi estimé son homologue suédois Carl Bildt. Mais "savoir si ce qu’il a mentionné peut être défini comme un Etat est sujet à débat", "un Etat ne peut pas être défini n’importe comment", a-t-il souligné.
  •    "Je suis content qu’il ait mentionné la solution à deux Etats, mais les conditions qu’il a avancées (pour un Etat palestinien) sont je crois trop dures", a renchéri le Finlandais Alexander Stubb.
  •    Dans l’immédiat, les Européens espèrent que ce discours permettra de "relancer les négociations" israélo-palestiniennes et l’ensemble du processus de paix au Proche-Orient, comme l’ont souligné le diplomate en chef de l’UE Javier Solana ou le ministre espagnol Miguel Angel Moratinos.
  • Ennaharonline/ afp

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close