En direct

L’ex-détenu de Guantanamo Ahmed Belbacha acquitté par le tribunal d’Alger

Ahmed Belbacha, 45 ans, a été acquitté faute de preuves, a déclaré à l’AFP Me Amine Sidhoum. Le parquet avait requis 12 ans de prison.

En 2009, M. Belbacha, alors détenu à Guantanamo, avait déjà été jugé par contumace à Alger et condamné à 20 ans de prison pour "adhésion à un groupe terroriste actif à l’étranger".

Rapatrié en Algérie début 2014, M. Belbacha a été rejugé pour la même affaire. L’acquittement de lundi annule la sentence prononcée en 2009.

M. Belbacha a été incarcéré à Guantanamo en février 2002 et y est resté douze ans sans aucune forme de procès, car il était soupçonné de s’être rendu dans un camp d’entraînement d’Al-Qaïda en Afghanistan, selon des documents révélés par le New York Times.

Les autorités américaines avaient décidé de le libérer en février 2007 mais il avait refusé son extradition vers l’Algérie, affirmant craindre d’y subir de mauvais traitements. 

Il avait expliqué avoir fui l’Algérie dans les années 1990 pour échapper à la fois à l’armée et aux Groupes islamiques armés (GIA), auteurs de massacres en masse durant la décennie noire.

Malgré un recours déposé en 2010 devant un tribunal fédéral de Washington pour empêcher son rapatriement, M. Belbacha a été transféré en Algérie en mars 2014.

Ce transfert avait réduit à deux le nombre d’Algériens détenus sur la base située dans le sud-est de l’île de Cuba, le président américain Barack Obama tentant de tenir sa promesse de fermer cette prison controversée, dénoncée par de nombreuses organisations de défense des droits de l’Homme.  

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!