En direct

L'hôpital Mustapha Pacha se dote d'un scanner de quatrième génération

  • Ce nouvel appareil, "advantage Windows 4.4", compte parmi les équipements médicaux de pointe qui permettent une lecture précise de l’image médicale et facilite sa restructuration, a précisé vendredi le Pr. Abdelkrim Bendib, chef de service Imagerie médicale.
  • Il a ajouté qu’avec l’acquisition de cet appareil de pointe, l’hôpital contribuerait à développer les prestations médicales et d’en faire bénéficier un maximum de patients.
  • Contrairement à l’ancien appareil qui exige, selon le spécialiste, de faire plusieurs manœuvres (3 à 4) pour obtenir l’imagerie médicale souhaitée, avec cet appareil une seule manœuvre suffit.
  • Grâce aux systèmes intelligents, dont il est composé et à son système 3D, ce nouvel appareil permet de détecter les suspects pulmonaires et d’effectuer une coloscopie, sans avoir recours à la chirurgie, nécessaire, autrefois, dans certains examens du colon.
  •  
  • S’agissant des maladies graves, tels les cardiopathies et le diabète, l’appareil assure, en un laps de temps très réduit, une image exacte des vaines et artères, permettant, ainsi, une prise en charge rapide de ces maladies et évitant les déplacements aux patients.
  •  
  • Outre le matériel accompagnant le nouvel appareil, le scanner peut injecter les produits contrastes nécessaires dans l’imagerie médicale de certains membres comme le cœur.
  •  
  • Le logiciel du ce scanner de 4ème génération, comprend deux consoles qui transmettent les informations du scanner, à l’appareil d’imagerie médicale. Le service d’imagerie médicale du CHU Mustapha Pacha qui assure un service 24/24h, accueille 60 patients, selon le Pr. Bendib qui affirme que le nouvel appareil contribuera à rapprocher les rendez-vous des patients.
  •  
  • Le service assure, également, une formation au profit des radiologues des autres hôpitaux d’Alger en matière d’utilisation de ces nouveaux équipements.
  •  
  • Les résultats de ce nouveau scanner sont satisfaisants et le risque de dysfonctionnement est faible, a indiqué le Pr. Bendib précisant que les ingénieurs algériens formés, par la société productrice, assurent la maintenance de cet appareil.
  •  
  • Ennaharonline/ APS
  •  

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *