Monde

Liban: Trois morts dans des combats à Aïn el-Héloué

Trois personnes ont été tuées dans la nuit et mardi matin lors de combats entre groupes armés rivaux dans le plus grand camp de réfugiés palestiniens du Liban, près de Saïda, ont indiqué à l’AFP des sources médicales.

   Les combats opposant les islamistes de Jund al-Cham et les membres du Fatah, l’organisation historique dirigée par Mahmoud Abbas, ont poussé des centaines de résidents d’Aïn el-Héloué à fuir le camp pour trouver refuge dans des mosquées environnantes.

   Des sources médicales ont fait état d’au moins 35 blessés tandis que les ambulances étaient incapables de sortir les autres blessés en raison de l’intensité des combats. Au moins deux des morts étaient membres du Fatah, dont un officier, ont indiqué des sources palestiniennes. L’identité du troisième mort est inconnue.

   Le bruit des tirs d’armes automatiques et des roquettes était entendu à Saïda, et l’armée libanaise a renforcé son contrôle aux quatre issues du camp, laissant sortir ceux qui le voulaient mais interdisant à quiconque d’y pénétrer, a constaté le journaliste de l’AFP.

   Les combats ont commencé samedi après la mort de deux membres du Fatah lors d’une tentative d’assassinat d’un de leurs chefs par les islamistes. Les tensions sont vives depuis des mois dans ce camp où les habitants vivent souvent dans des conditions misérables. Depuis plus demi-siècle, à la suite d’un accord, l’armée libanaise n’y entre pas et la sécurité est laissée aux organisations palestiniennes.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close