En direct

Libye: au moins 7 morts dans une attaque suicide à Benghazi

Au moins sept personnes ont été  tuées dans la nuit de samedi à dimanche après une attaque suicide contre un  poste de sécurité à 50 km de Benghazi (est), dont le bilan devrait s’alourdir,  ont indiqué des sources de sécurité et des témoins.    "Sept personnes au moins ont été tuées et 8 autres blessées lors d’une  attaque suicide par un véhicule bélier" lancé contre ce poste de sécurité, a  indiqué Moetez al-Agouri, un policier en service dans ce poste.    Mais selon ce policier qui se trouvait relativement éloigné du lieu de  l’attaque, le bilan devrait s’alourdir. "Sept corps parmi les victimes ont pu  être identifiés alors que certains autres corps ont été déchiquetés par  l’explosion de la voiture conduite par un inconnu", a-t-il expliqué.    Les huit blessés ont été évacués à l’hôpital de Tokra (70 km est de  Benghazi) avant d’être probablement transférés à Benghazi près l’arrivée des  secours et la sécurisation de la route.    Des civils, en train d’être contrôlés à ce poste de sécurité, figurent  parmi ces blessés, à indiqué cette source.    L’explosion a laissé un grand cratère, a indiqué à l’AFP un témoin.    Depuis la révolution libyenne qui a renversé le régime de Mouammar Kadhafi  en 2011, la région orientale de la Libye, et en particulier Benghazi, est le  théâtre d’une série d’attaques et d’assassinats.     Ces derniers mois, les assassinats visant des militaires, des policiers,  des juges, des notables et responsables de médias à Benghazi et à Derna ont  fait plus de 300 morts, mais les autorités n’ont pas réussi à arrêter leurs  auteurs.     Le chef des services de renseignements militaires de Benghazi a été tué  vendredi lors d’une visite chez des proches à Derna, également dans l’est du  pays en proie à une insécurité persistante.    Jeudi, un homme a été tué dans l’explosion de sa voiture à Tobrouk, le  premier assassinat du genre dans cette ville de l’extrême Est de la Libye,  signe que les attaques s’étendent dans cette région. Et à Benghazi, la tête  d’un homme été découverte. Il avait été enlevé et ses ravisseurs réclamaient  une rançon. 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!