En direct

Libye: les libéraux l'emportent mais la majorité incertaine

   

 Les libéraux ont remporté une  quarantaine de sièges sur les 80 réservés aux partis politiques dans la future  assemblée nationale libyenne, contre 17 pour un parti islamiste, selon les  résultats préliminaires complets annoncés mardi soir par la Commission  électorale.    Mais cette avance ne garantit pas une majorité aux libéraux et l’enjeu  porte désormais sur les 120 sièges (sur 200) attribués par scrutin uninominal.    Ainsi, Islamistes et libéraux sont en compétition pour séduire un maximum  de candidats individuels, indépendants ou liés à un parti, ayant remporté des  sièges.    Dans le scrutin de liste qui porte sur 80 sièges de la future assemblée  nationale, les Libyens ont voté massivement en faveur des libéraux conduits par  l’ancien Premier ministre du Conseil national de transition (CNT, au pouvoir),  Mahmoud Jibril.    Ainsi, l’Alliance des forces nationales (AFN, libérale) a obtenu 39 sièges  contre 17 pour le Parti pour la justice et la construction (PJC) issu des  Frères musulmans. Les 24 sièges restants seront occupés par une vingtaine de  petits partis, locaux pour la plupart.    Il était difficile jusqu’ici de déterminer de source indépendante le bloc  qui pourrait avoir la majorité à l’assemblée.   Les électeurs étaient appelés le 7 juillet à choisir les 200 membres du  Congrès national général, qui doit prendre le relais du Conseil national de  transition (CNT) jusqu’à l’adoption de la future Constitution.    Sur les 200 membres du futur Congrès national général, 33 femmes ont été  élues, soit 16,5% de l’assemblée.    Les résultats ont été annoncés mardi soir lors d’une cérémonie en présence  du chef du gouvernement Abdelrahim al-Kib et le chef du CNT, Moustapha  Abdeljalil, ainsi que de diplomates et observateurs occidentaux.    Depuis le 7 juillet, date du premier scrutin libre du pays, les résultats  étaient annoncés quotidiennement et au compte-goutte.    Les résultats définitifs seront annoncés dans deux semaines, selon le  président de la Commission électorale Nouri al-Abbar.
   

 

Algerie – ennaharonline

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!