Monde

Libye: les rebelles espèrent une reconnaissance internationale à Doha

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
  •    Les membres du Groupe de contact, mis en place fin mars à Londres, vont tenter d’ébaucher une solution réaliste à la crise, près de deux mois après le début de la révolte le 15 février.
  •  
  •    Le Conseil national de transition (CNT), qui n’est reconnu que par trois pays (France, Italie et Qatar), participe à cette réunion qui s’ouvre dans l’après-midi avec une délégation conduite par son représentant international, Mahmoud Jibril.
  •  
  •    Mahmoud Chammam, membre de la délégation, a insisté mardi sur la reconnaissance par les Etats-Unis du CNT, l’organe politique de la rébellion, qui contrôle l’est de la Libye.
  •  
  •    "Nous voulons une reconnaissance claire et officielle" de la part de Washington, a-t-il souligné, ajoutant que le CNT espérait obtenir de la réunion "un passage d’une reconnaissance de facto à une reconnaissance légitime internationale".
  •  
  •    Mais les Etats-Unis ne seront représentés que par William Burns, secrétaire d’Etat adjoint pour les affaires politiques.
  •  
  •    Les délégations participantes, qui auront des consultations informelles en fin de matinée, tiendront une réunion plénière en milieu d’après-midi, puis une discussion sur "la situation en Libye et l’aide apportée au peuple libyen", selon les organisateurs.
  •  
  •    Des représentants de l’ONU, de l’Union européenne, de la Ligue arabe, de l’Organisation de la conférence islamique et de l’Union africaine seront notamment présents, aux côtés de pays comme la France, le Qatar, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie, la Turquie, l’Arabie Saoudite ou le Koweït.
  •  
  •    Pour le CNT, le départ du colonel Mouammar Kadhafi et de ses fils de Libye est un préalable à tout règlement politique, a répété M. Chammam.
  •  
  •    La rébellion, dont le fief se trouve à Benghazi (est), a rejeté lundi soir un plan de l’Union africaine prévoyant un cessez-le-feu et exigé un départ immédiat de Kadhafi, au pouvoir depuis 42 ans.
  •  
  •    Le président congolais Denis Sassou Nguesso a néanmoins indiqué mardi soir que la délégation de l’UA, mandatée pour résoudre la crise libyenne et dont il faisait partie, a laissé la porte "entrouverte" pour poursuivre les discussions en Libye.
  •  
  •    La France et la Grande-Bretagne ont pressé mardi les autres pays de l’Otan intervenant en Libye d’intensifier leurs efforts alors que pèse la crainte d’un enlisement du conflit.
  •  
  •    Selon le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), près de 500.000 personnes ont fui les violences en Libye.
  •    
  • Ennaharonline
  •  

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

commentaires

commentaires

Voir plus

admin

Journaliste- Rédacteur du site web ALG24 depuis décembre 2016.
Dans la presse électronique depuis mars 2014. Spécialisé dans l’information la culture francaise.
adresse: cité la konkord batiment 6 N°3 alger
E-mail: dzsecurity@gmail.com
Numéro de téléphone: 0558 76 14 11

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *