Monde

Libye/intervention terrestre: les insurgés divisés

  • Le chef de l’opposition poursuit « nous refusions la présence des militaires étrangers dans notre pays, mais aujourd’hui, nous sommes confrontés aux crimes de Kadhafi. Nous demandons qu’on vienne nous aider à arrêter les massacres.
  •  
  • Par ailleurs, des divergences sont apparues entre les chefs politiques au sein de l’opposition et même parmi les civils à propos de l’intervention militaire terrestre de l’Otan. Un membre du CNT a déclaré que la question d’une éventuelle intervention terrestre des forces étrangères en Libye contre Kadhafi divise les insurgés. Ibrahim Youcef Khalifa, un des chefs de l’opposition à Misrata a fait savoir qu’on craignait la venue des forces militaires étrangères en Libye. Nous refusons ces forces et si nous recevons de l’aide et des armes, nous serons capables de nous défendre, a-t-il dit.
  •  
  • Ces divergences ont poussé les responsables du CNT a démentir l’existence même de ses appels pour une intervention étrangère en Libye. Selon le site des insurgés, citant le président du CNT, Mustapha Abdeldjalil, ce dernier a déclaré n’avoir jamais demandé aux occidentaux d’intervenir militairement en Libye.
  • Le site des insurgés, citant un responsable membre de la délégation qui a accompagnée Mustapha Abdeldjalil lors d’une visite à Paris hier, que celui ci n’a jamais demandé à Sarkozy l’envoi des forces terrestres.
  • Toutefois, les décisions de l’Italie et de la France d’envoyer des experts militaires en Libye coïncident avec la visite de Abdeldjalil, ce qui a suscité des interrogations à ce sujet.
  •  
  • Ennahar/ Yacine Abdelbaki/ Les Agences

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!