Sports

Ligue des champions : les déclarations de Manuel Pellegrini et Gerardo Martino

   Manuel Pellegrini (entraîneur de City):  "L’arbitre a décidé de l’issue du match et je le lui ai dit. Avant ce penalty,  il y a eu une faute sur Navas et il était à 3 mètres du joueur. Là, il n’y  avait pas de problème. Dès le début, j’ai senti qu’il n’était pas impartial. En  plus, la faute est à l’extérieur de la surface. Le match était très équilibré,  les deux équipes ont eu des occasions. Mais avant le penalty le Barça n’en a eu  aucune. C’était important de continuer à essayer de marquer ensuite. On n’a pas  eu le contrôle du match. Pour un match de cette importance, je ne sais pas si  c’était une bonne idée de nommer un arbitre suédois. Il y a en Europe des footballs qui comptent plus que celui de la Suède. Ce genre de match requiert  des arbitres plus expérimentés. L’erreur, c’est d’avoir nommé quelqu’un qui  avait lésé Barcelone en 8e l’an passé. Contre Milan, il avait fait une erreur  contre eux et aujourd’hui, il a réparé ça. Oui, le Barça a eu beaucoup le  ballon, mais là où l’on avait décidé. Ils n’étaient pas près de notre zone".   
   Gerardo Martino (entraîneur de Barcelone): "On avait l’intention de gagner  et on a déployé la stratégie pour. Dans ce sens, le résultat me paraît juste.  C’est vrai que pendant 10 minutes en 1re période et autant en 2e, on a perdu un  peu le contrôle du match et donné à City des occasions. A chaque fois, cela a  été dangereux pour nous. Quand on joue avec trois attaquants on est plus rapide  mais avec un de moins on aurait encore mieux contrôlé la rencontre. Je suis  content du résultat. On a bien joué lors des 90 premières minutes mais il en  reste 90. On commencera le 2e match comme s’il y avait 0-0. Je ne suis pas  particulièrement confiant, mais c’est vrai qu’on a fait une bonne performance à l’extérieur et qu’il faut juste répéter cela. On n’oublie pas que l’on a  perdu il y a 15 jours contre Valence mais on est dans une bonne période en ce  moment. City m’a surpris. Je ne m’attendais pas à Kolarov. A Fernandinho si".

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!