Monde

L'infirmière ukrainienne de Kadhafi se mure dans le silence près de Kiev

  •    Une dizaine de journalistes battaient la semelle par une température de -10°C devant le domicile de Galina Kolotnitska, situé dans un immeuble de quatre étages datant de l’époque soviétique dans la banlieue de la petite ville de Brovary, à une trentaine de kilomètres au sud-est de Kiev.
  •  
  •    La sonnette électrique à la porte de son modeste appartement au rez-de-chaussée était débranchée. Des journalistes ont frappé avec insistance à sa porte, en vain. Derrière une fenêtre du logement, un rideau rouge bougeait sans que personne ne soit visible.
  •  
  •    La fille de l’infirmière, Tetiana, a fini par sortir dans la rue enneigée et s’est dirigée précipitamment vers un magasin, avant d’être rattrapée par les journalistes.
  •  
  •    "S’il-vous-plaît, essayez de comprendre, maman est très fatiguée maintenant. Il faut qu’elle se repose un peu", a déclaré à l’AFP cette svelte jeune femme aux longs cheveux blonds, âgée d’une vingtaine d’années.
  •  
  •    Elle a refusé de répondre à des questions concernant sa mère, laissant entendre que celle-ci pourrait accepter de parler plus tard, puis est repartie presque en courant.
  •  
  •    Galina Kolotnitska est arrivée à Kiev dimanche à bord d’un avion qui a évacué environ 180 personnes de Libye, où le colonel Mouammar Kadhafi est confronté à une insurrection sans précédent qu’il réprime dans le sang.
  •  
  •    "Ne me dérangez pas, je suis dans un tel état…", avait lancé dimanche au quotidien ukrainien Segodnia l’infirmière qui portait de grosses lunettes de soleil en allant faire des courses avec sa mère Irina.
  •  
  •    Cette dernière s’était montrée moins réservée. "Galia (diminutif de Galina, ndlr) ne vous dira rien! Allez tous au diable!" avait-elle hurlé à des journalistes, selon le quotidien populaire Komsomolskaïa Pravda.
  •  
  •    "Vous avez calomnié et diffamé ma fille en disant qu’elle était une sorte de maîtresse de Kadhafi! La seule chose que je vous dirai est que Galia ne retournera plus jamais en Libye", a lancé la mère.
  •  
  •    La fille de Mme Kolotnitska avait confié la semaine dernière à Segodnia que sa mère avait été choquée par les violences en Libye.
  •  
  •    Des câbles envoyés par des diplomates en poste à Tripoli en 2009 et révélés par Wikileaks indiquaient que Mouammar Kadhafi voyageait toujours avec Mme Kolotnitska.
  •  
  •    Le numéro un libyen "s’appuie depuis des années sur son infirmière ukrainienne, Galina Kolotnitska, que l’on décrit comme une blonde voluptueuse", est-il écrit dans l’une des notes. "Il ne peut pas voyager sans elle", selon la même source.
  •  
  •    "Certains contacts de l’ambassade assurent que Kadhafi et Kolotnitska (…) entretiennent une relation", selon ce câble. "Sans commenter ces rumeurs, un responsable politique ukrainien a confirmé que des infirmières ukrainiennes +voyagent partout avec le leader+", selon la même source.
  •  
  •    Tetiana Kolotnitska avait confirmé qu’il y avait "d’autres infirmières ukrainiennes" que sa mère avec Mouammar Kadhafi. "Il semble ne pas faire confiance aux Libyennes", avait-t-elle confié à Segodnia.
  •  
  •    La crise qui a frappé le système de santé publique de l’Ukraine, après la chute de l’URSS en 1991, a incité de nombreux médecins et infirmières à aller travailler en Libye, où leur salaire était meilleur qu’en Ukraine.
  •  
  •    Plus de 2.500 Ukrainiens -essentiellement médecins et infirmières- se trouvent actuellement en Libye, selon des estimations officielles ukrainiennes.
  •    
  • Ennaharonline
  •  

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!