En direct

Liste des agriculteurs bénéficiaires de l’effacement des dettes

  • Ladite décision concerne l’effacement des dettes contractées par les agriculteurs et estimées à 41 Milliards de dinars. Le nombre d’agriculteurs qui bénéficieront de cette décision est d’environ 180.000 agriculteurs, parmi lesquels 49.680 agriculteurs relèvent de la caisse nationale mutuelle agricole et le reste dépend de la banque de l’agriculture et du développement rural (BADR).
  •  
  • La BADR et la CNMA impliquées dans l’intégration de noms sans cartes nationales d’agriculteurs
  •  
  • La liste des bénéficiaires de l’annulation des dettes aux termes de la décision du Président de la république du 28 février de l’année en cours, est la preuve des dépassements des responsables de la banque d’agriculture et de développement rural ainsi que ceux de la CNMA relatifs à la décision qui indique la nécessité de faire bénéficier les agriculteurs producteurs qui possèdent des cartes nationales d’agriculteurs de l’annulation de leur dettes, les jeunes investisseurs du secteur de l’agriculture par le biais de l’ANSEJ ont été marginalisés alors que la priorité a été donnée au industriels et les entreprise industrielles pour bénéficier de ladite décision.
  •  
  • Après une longue attente de l’application de la décision du président, la liste, dont Ennahar détient une copie, dévoile les dépassements des responsables de la BADR et de la CNMA qui ont donné la priorité aux entreprises industrielles et aux industriels dont les dettes se comptent en dizaines de milliards. D’autre part, la catégorie des agriculteurs producteurs et les jeunes investisseurs ANSEJ ont été totalement marginalisés alors que leurs dettes ne se comptent que par des millions de dinars.
  •  
  • D’où viennent les 41 Milliards de dinars ?
  •  
  • Selon des sources du ministère de l’agriculture et du développement rural, l’allocation de la somme de 41 Milliards de dinars, soit 4100 Milliards de centimes représentant la somme globale des dettes cumulées par les agriculteurs, laisse planer des doutes. Cette somme signifierait qu’il existe un investissement dans le secteur de l’agriculture au moment où les banques refusent d’octroyer des crédits. Pire, ces banques ont été la cause de l’échec des projets qui auraient sauvées le secteur tel que le crédit ‘Rafik’ annoncé le dix août an passé sans intérêts afin de donner un souffle au développement agricole.
  •  
  • Selon les sources d’Ennahar, les responsables de la BADR et de la CNMA, tendent, par leurs agissements, à créer la division parmi les agriculteurs qui ont tant attendus de voir leurs noms sur la liste des bénéficiaires de cette suppression des dettes. De grandes sociétés qui investissent dans le domaine industriel et des agriculteurs ne possédant pas de cartes nationales d’agriculteurs sont les bénéficiaires de la décision. Selon nos sources, ces responsables ont prémédité l’introduction des noms n’ouvrant pas droit de bénéficier de la décision du président Bouteflika afin de faire croire au président que ces derniers ont investis dans le secteur bien que la nature de leurs activités n’a aucun lien avec le secteur de l’agriculture, car ne possédant pas de cartes nationales d’agriculteurs.
  •  
  • 362 candidats bénéficiaires de l’effacement des dettes dans 4 wilayas
  •  
  • Le nombre des personnes parmi les agriculteurs et les investisseurs industriels candidats pour bénéficier de la décision d’effacement des dattes dans quatre wilayas s’élève à 380 bénéficiaires, parmi eux 18 personnes ne possédant pas la carte nationale d’agriculteur. La majorité d’entre eux activent dans la wilaya de Adrar, bien que le nombre de candidats dans cette wilaya ne dépasse pas les doigts d’une main. Vient en deuxième position Annaba avec 7 personnes sans cartes d’agriculteurs, ensuite Batna, alors que les 180 bénéficiaires de Guelma possèdent tous leurs cartes d’agriculteurs.
  •  
  •  
  • Ennahar : Manipulation de la Décision du Président
  •  
  • Wilaya d’Adrar
  •  
  • La BADR, succursale d’Adrar, a établis une liste nominative de 27 candidats pour bénéficier de la décision d’effacement des dettes. Parmi ceux la, 8 personnes, entre agriculteurs et entreprises, ne possèdent pas la carte d’agriculteur. Ils sont comme suit :
  •  
  • Kazi Thani Djamel ———————————- Sans carte d’agriculteur
  • Ben Kednia Mustapha —————————— Sans carte d’agriculteur
  • Bekri Miloud —————————————— Sans carte d’agriculteur
  • OFLA ————————————————— Sans carte d’agriculteur
  • CASSAP ADRAR ———————————– Sans carte d’agriculteur
  • CAPCS FENOUGHIL ——————————- Sans carte d’agriculteur
  • GEP SID EL MOKHTAR ————————— Sans carte d’agriculteur
  •  
  • Wilaya de Batna :
  •  
  • La liste nominative de la caisse régionale de mutualité agricole comporte pas moins de deux cent agriculteurs candidats pour bénéficier de la décision présidentielle. Parmi eux 3 personnes ne possèdent pas la carte d’agriculteurs. Ils sont les suivants :
  •  
  • Ferme pilote, propriété Abdessamad —————————– Sans carte d’agriculteur
  • Ferme pilote Ben Boulaïd —————————————— Sans carte d’agriculteur
  • Ferme pilote Bekkouche ——————————————– Sans carte d’agriculteur
  •  
  • Wilaya de Annaba :
  •  
  • Sur les 100 agriculteurs bénéficiaires de la Décision, les candidats ne possédant pas de cartes d’agriculteurs sont les suivant :
  •  
  • Coopérative agricole au nom de Gherbi Aïssa ———————- Sans carte d’agriculteur
  • Sarl Idéal prod ——————————————————— Sans carte d’agriculteur
  • Azizi Madjid ‘Privé’ ————————————————– Sans carte d’agriculteur
  • Seghir Ali ‘Privé’ —————————————————- Sans carte d’agriculteur
  • Hammadi Saïd ‘Privé’ ——————————————— Sans carte d’agriculteur
  • Eurl Irmane —————————————————- Sans carte d’agriculteur
  • Bouhelassa Mohamed Salah ——————————— Sans carte d’agriculteur
  •  
  • Wilaya de Bouira :
  •  
  • Les décideurs dans la wilaya de Bouira ont introduit le nommé Djeralfia Ibrahim, un agriculteur qui active dans la région de Aïn Bessam sur la liste des candidats pour bénéficier de la décision présidentielle, bien que ce dernier soit un investisseur industriel dans le secteur de l’alimentation pour bétail qui a contracté 09 milliards de centimes de dettes, pendant que le Président Bouteflika ait mis l’accent sur la nécessité de faire bénéficier les agriculteurs producteurs de produits agricoles.
  •  
  • Ennahar/ Habiba Mahmoudi
  •  
  •  

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close