En direct

L'Italienne enlevée en Algérie dit être aux mains d'Al-Qaïda

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
  •    "Je suis Italienne et j’ai été enlevée le mercredi 2 février en Algérie. Je suis toujours détenue par Al-Qaïda au Maghreb islamique, bataillon Tarek ibn Zyad. Je demande à Al-Arabiya de bien communiquer cette communication", a déclaré dans un français hésitant l’otage présentée comme Maria Sandra Mariani.
  •  
  •    L’enregistrement débute par la voix d’un homme parlant en arabe et qui déclare: "Nous, Al-Qaïda au Maghreb islamique, déclarons détenir cette femme depuis le mercredi 2 février et souhaitons qu’elle puisse s’adresser à son chef d’Etat".
  •  
  •    Le 7 février, le directeur de l’agence de tourisme Ténéré a déclaré au quotidien algérien El-Watan, en citant le guide détenu brièvement par les ravisseurs, que les hommes qui avaient enlevé l’Italienne dans le sud algérien à bord de deux 4X4, parlaient "l’arabe mauritanien".
  •  
  •    "Une bande de 13 à 14 hommes armés, parlant un arabe mauritanien, venus à bord de deux 4X4 ont investi les lieux au coucher du soleil, dans la journée de mercredi", avait raconté Ahmed Kheirani, faisant référence à Alidéna, lieu du rapt dans la région saharienne de Tadrart.
  •  
  •    Un chef de tribu du sud algérien avait précisé à l’AFP que les Touaregs du Niger, du Mali et de Mauritanie parlent "tous un même arabe mauritanien, un arabe différent de celui parlé par les Touaregs d’Algérie".
  •  
  •    La touriste, Maria Sandra Mariani, 53 ans, premier Occidental kidnappé depuis 2003 dans cette zone algérienne du Sahel, l’a été à 90 km de la frontière avec le Niger, avait précisé Rome le 4 février.
  •  
  •    "Les assaillants cherchaient un groupe de touristes, avant de confisquer les téléphones et les papiers du guide, du gardien et d’un berger et d’embarquer tout le monde y compris la touriste vers une destination inconnue", avait indiqué le directeur de l’agence Ténéré.
  •  
  •    Les trois Algériens avaient été abandonnés vers minuit très loin, à proximité de la frontière algéro-nigérienne", avait-il ajouté.
  •  
  •    Selon M. Kheirani, "apparemment les ravisseurs étaient à Djanet", site de l’agence et d’où étaient partis Mme Mariani et son guide. "Ils ont suivi le guide jusqu’à Adiléna", avait-il encore affirmé.
  •  
  •    Il avait précisé à El-Watan que le guide avait été relâché par les autorités avant d’être à nouveau interpellé 24 heures plus tard, ajoutant ne pas comprendre les motifs de cette interpellation.
  •  
  •    Le guide et deux autres témoins de l’enlèvement avaient été finalement libérés après avoir été longuement entendus par les gendarmes algériens.
  •  
  •    Le Sahel, à cheval sur les territoires du Mali, d’Algérie, de Mauritanie et du Niger, est devenu le fief des islamistes d’Aqmi qui a revendiqué de nombreux enlèvements d’Occidentaux dans les pays voisins de l’Algérie en plusieurs années.
  •    
  • Ennaharonline

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

commentaires

commentaires

Voir plus

admin

Journaliste- Rédacteur du site web ALG24 depuis décembre 2016.
Dans la presse électronique depuis mars 2014. Spécialisé dans l’information la culture francaise.
adresse: cité la konkord batiment 6 N°3 alger
E-mail: dzsecurity@gmail.com
Numéro de téléphone: 0558 76 14 11

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *