En direct

Loi de Finances 2017 : Budgets en prévision de 2018 et 2019, une démarche sans précédent

Le projet de loi qui a été signé, mercredi,  par le président de la République Abdelaziz Bouteflika, inclut les  budgets prévisionnels de 2018 et 2019.

Ainsi, pour 2018 comme pour 2019, les dépenses budgétaires annuelles prévisionnelles sont fixées à 6.800 milliards de dinars (mds DA) dont 4.500 mds DA de dépenses de fonctionnement et 2.300 mds DA d’équipement.

Pour ce qui est des recettes, 5.798,1 mds DA sont attendus pour 2018 dont 3.438,4 mds DA de ressources ordinaires et 2.359,7 mds DA de fiscalité pétrolière.

Pour 2019, il est prévu 6.424,4 mds DA de recettes dont 3.780,8 mds DA de ressources ordinaires et 2.643,6 mds DA de fiscalité pétrolière.

Ces montants peuvent toutefois faire l’objet d’un ajustement pour être fixés définitivement dans le cadre de la loi de finances de l’année considérée.

Cette proposition de mesure, qui vient en application de l’article 50 de la loi de finances complémentaire 2015 portant sur l’institution d’un cadre budgétaire à moyen terme arrêté annuellement, permet une “meilleure visibilité de la politique budgétaire”, selon l’exposé des motifs.

Elle incite également les secteurs à “s’inscrire dans un objectif soutenable et contribue ainsi à améliorer l’information et la transparence des finances publiques”, note le texte.

Pour rappel, concernant les trois exercices 2017, 2018 et 2019, le gouvernement s’est fixé un double objectif: rationaliser et plafonner les dépenses au niveau de celles de 2015 à savoir moins de 7.000 mds de DA et, de l’autre, tabler sur une hausse annuelle d’au moins 11% du produit de la fiscalité ordinaire.

Cette “Trajectoire budgétaire” va permettre d’équilibrer le budget de l’Etat pour pouvoir entamer, dès 2020, la mise en œuvre de mesures concrètes et accélérées de diversification de l’économie.

 

Répartition du budget d’équipement

 

La loi de finances 2017, signée mercredi par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, prévoit un budget d’équipement de 2.291,3 milliards DA, ventilé entre des dépenses d’investissements pour 1.620,4 milliards DA et des opérations en capital pour près de 671 milliards DA.

Voici la répartition de ce budget par secteur (Unité: milliards de DA):

 

– Industrie                                                               2,7

– Agriculture et hydraulique                               151,6

– Soutien aux services productifs                        13,4

– Infrastructures économiques et adm.              366,8

– Education-Formation                                      103,06

– Infrastructures socio-culturelles                       60,48

– Soutien à l’accès à l’habitat                              287,25

– Divers                                                                    600

– Plans communaux de développement              35

 

-Sous-Total investissements                               1.620,4

 

– Soutien à l’activité économique                           504

– Provision pour dépenses imprévues                  124

– Recapitalisation des banques publiques            42

 

-Sous-Total opérations en capital                          670,9

 

En plus de ce budget, il est prévu un plafond d’Autorisation de programme de 1.386,6 mds DA.

Ce montant couvre le coût des réévaluations du programme en cours et le coût des programmes neufs susceptibles d’être inscrits au cours de l’année 2017.

 

Répartition du budget de fonctionnement

 

La loi de finances 2017, signée mercredi par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, prévoit des dépenses de fonctionnement de 4.591,8 milliards DA (contre 4.807,3 mds DA dans la Loi de finances 2016).

Voici la répartition de ce budget par département ministériel (les chiffres entre parenthèses sont ceux de la LF 2016). Unité: milliards DA:

 

– Présidence de la République                                 7,82 (7,9)

– Services du Premier ministre                                  4,5 (3,4)

– Défense nationale                                             1.118,29 (1.118,2)

– Intérieur et collectivités locales                           394,26 (426,1)

– Affaires étrangères et coop. internationale         35,21 (30,5)

– Affaires maghrébines, UA et Ligue arabe        (Budget du PM)

– Justice                                                                    72,67 (73,4)

– Finances                                                                87,51 (95,3)

– Energie                                                                  44,15 (44,8)

– Industrie et Mines                                                 4,61 (5,3)

– Agriculture, développement rural et pêche      212,79 (254,2)

– Moudjahidine                                                       245,94 (248,6 )

– Affaires religieuses et Wakfs                              25,37 (26,03)

– Commerce                                                            19,51 (20,5)

-Ressources en eau et environnement             16,18 (17,6)

-Travaux publics et transports                             27,42 (30,28)

– Habitat, urbanisme et ville                                 17,65 (21,3)

– Education nationale                                          746,26 (764,05)

– Enseignement sup. et recherche sc.             310,79 (312,1)

– Formation et ens. professionnel                       48,3 (50,3)

– Travail, emploi et sécurité sociale                  151,44 (226,4)

– Aménagement du territoire…                            3,62  (4,1)

– Culture                                                              16,005 (19,05)

– Solidarité nationale…                                       70,9  (118,8)

– Relations avec le Parlement                           0,23 (0,24)

– Santé, population et réforme hospitalière.    389,07 (379,4)

– Jeunesse et sports                                          34,55 (37,2)

– Communication                                                18,69 (19,3)

– Poste et TIC                                                        2,4 (3,8)

 

– Sous/Total                                                         4.126,2

– Charges communes                                     465,5 (448,1)

– TOTAL                                                             4.591,8 (4.807,3).

 

Recettes budgétaires prévues par la loi de finances 2017

 

La loi de finances 2017, signée mercredi par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, prévoit des recettes budgétaires de 5.635,5 milliards DA, composées de 3.435,4 milliards DA de ressources ordinaires et de 2.200,1 milliards DA de fiscalité pétrolière.

 

1- RESSOURCES ORDINAIRES :

 

1.1.  Recettes fiscales:

 

-Produit de contributions directes : 1.297,6 milliards DA

-Produits de l’enregistrement et du timbre: 114,9 milliards DA

-Produits des impôts divers sur les affaires: 1.047,6 milliards DA

-Produits des contributions indirectes: 9,5 milliards DA

-Produits des douanes: 345,5 milliards DA

 

-Sous-total: 2.845,37 milliards DA

 

1.2. Recettes ordinaires:

 

-Produits et revenus des domaines: 25 milliards DA

-Produits divers du budget: 75 milliards DA

-Recettes d’ordre: 0,02 milliards DA

 

-Sous-total: 100 milliards DA

 

1.3. Autres recettes : 490 milliards DA.

 

-TOTAL des ressources ordinaires: 3.435,4 milliards DA

 

2- FISCALITE PETROLIERE: 2.200,1 milliards DA

 

TOTAL général des recettes budgétaires: 5.635,5 Milliards DA

 

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!