Monde

Londres: cinq personnes arrêtées après une alerte "terroriste"

  •    "Le pape est calme", a déclaré à la presse le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi. "La situation n’est pas particulièrement dangereuse", a-t-il ajouté, soulignant que Benoît XVI avait "confiance dans la police, qui prend les mesures nécessaires".
  •    A 05h45 (04h45 GMT), cinq hommes âgés de 26 à 50 ans ont été interpellés dans le centre de Londres par l’unité antiterroriste, soupçonnés d’avoir "commandité, préparé ou inspiré des actes de terrorisme", a indiqué dans un communiqué Scotland Yard.
  •    Les hommes sont des employés de la société Veolia Environmental Services, appartenant au groupe français Veolia, chargée du nettoyage de la voierie pour le compte du Westminster City Council, a indiqué dans un communiqué cette autorité locale du quartier londonien de Westminister.
  •    Un quartier où se trouve le Parlement britannique où le pape devait se rendre dans l’après-midi.
  •    Selon la chaîne de télévision SkyNews, les hommes arrêtés seraient des Algériens. La police s’est refusé à tout commentaire à ce propos.
  •    Les suspects étaient encore en cours d’interrogatoire en début d’après-midi.
  •    "A la suite des arrestations, le dispositif de sécurité du pape a été passé en revue, et nous sommes convaincus que les dispositions actuelles restent adéquates", a précisé la police. "L’itinéraire n’a pas été modifié. Il n’y a pas de modifications dans le niveau de sécurité (en vigueur) au Royaume-Uni".
  •    "De premières fouilles n’ont pas permis de découvrir de matériel dangereux", a précisé un porte-parole de Scotland Yard.
  •    La police n’a fourni aucune autre information, refusant de préciser la nature exacte de la menace et si elle visait directement le pape.
  •    Benoît XVI poursuivait vendredi à Londres une visite d’Etat de quatre jours au Royaume-Uni entamée la veille en Ecosse. Son programme prévoit notamment trois messes et prières en plein air.
  •    Jeudi en Ecosse, il est descendu à plusieurs reprises de sa "papamobile" pour aller au devant la foule.
  •    Un important dispositif de sécurité a été mis en place pour la visite papale, impliquant des milliers de policiers. Le coût pour la sécurité du pape pourrait atteindre 1,5 million de livres (1,8 million d’euros).
  •    La police avait indiqué avant le déplacement de Benoît XVI ne disposer d’aucune information sur une éventuelle menace constituée par un "groupe spécifique".
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close