Sports

Londres ouvre ses JO avec la reine, James Bond et un humour très "british"

Après sept ans d’attente, Londres a fêté vendredi soir l’ouverture de ses JO, les XXVIIe jeux Olympiques de l’ère moderne, avec pour premiers rôles la reine Elizabeth II et l’agent secret 007, au cours d’une cérémonie à l’humour très "british".

"Je déclare ouverts les Jeux de Londres, Jeux de la XXXe olympiade": à 00h17 locales (23h17 GMT) dans la nuit de vendredi à samedi, la reine, coiffée de son traditionnel chapeau, saumon pour l’occasion, a donné le coup d’envoi officiel des Jeux, les 3e jamais organisés dans la capitale britannique.

Un triplé olympique que seule la ville de Londres a réalisé. "Dans un sens, les Jeux reviennent à la maison", avait déclaré Jacques Rogge, le président du Comité international olympique, avant de passer la parole à la reine.

Avant cette déclaration solennelle d’Elizabeth II, les 80.000 spectateurs du stade olympique de Stratford, dans l’est de la capitale britannique, et plus d’un milliard de téléspectateurs à travers le monde ont assisté à un spectacle de plus de 3 heures, chorégraphié par Danny Boyle, le réalisateur multi-oscarisé de Slumdog Millionaire.

Cocktail détonant de culture britannique, entamé au son de "Flowers of Scotland", l’hymne du XV du chardon écossais, ce spectacle décalé et excentrique a ensuite navigué entre Charlie Chaplin et Harry Potter, Mary Poppins et Shakespeare, Pink Floyd et le London Symphony Orchestra.

La "Reine" saute en parachute avec 007

Mais le point d’orgue du spectacle a sans douté été ce petit film mettant en scène l’arrivée fictive de la Reine au dessus du stade, en hélicoptère, pour un saut final en parachute, le tout avec l’aide de Daniel Craig, alias James Bond, venu la chercher en personne, en "cab", à son palais de Buckingham…

Loin de la folie des grandeurs de la cérémonie d’ouverture des Jeux 2008, dans le "Nid d’oiseaux" de Pékin, ce spectacle a donné le ton: les JO de Londres se veulent des Jeux à taille humaine.

Mais la touche "people" était bien là. Dans les tribunes, avec des centaines de célébrités du monde artistique, sportif et politique, dont quelque 120 chefs d’Etat et de gouvernement, et notamment la Première dame américaine, Michelle Obama, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev, le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault, ou encore, côté show-biz, l’acteur Brad Pitt. Sans oublier le Prince Harry, le Prince William et son épouse Kate.

 

 

 

Algerie – ennaharonline

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!