Monde

L'ONU s'inquiète des conséquences du conflit syrien sur le Liban

 

           Le Conseil de sécurité  de l’ONU a exprimé son inquiétude mardi sur "l’impact" du conflit syrien sur le  Liban voisin, ont indiqué des diplomates.    Les 15 pays membres "sont très inquiets de l’impact de la crise et de la  tension qui l’entoure", a déclaré à la presse le coordinateur spécial de l’ONU  pour le Liban, Derek Plumbly, citant "les pressions sur la frontière libanaise  ces dernières semaines, les incursions et les tirs par-dessus la frontière".    Il a cependant souligné qu’il y avait un "fort soutien" en faveur des  efforts internationaux "pour protéger le Liban des pires effets de la crise"  syrienne.    Selon le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU, Hervé  Ladsous, l’armée libanaise a transféré des unités de la zone du sud-Liban,  proche d’Israël, où elle patrouille avec la Finul (Force intérimaire de l’ONU  au Liban), vers la frontière avec la Syrie. Beyrouth prévoit cependant de  ramener ces unités à leur position initiale quand la crise sera passée ou de  réaménager son dispositif militaire "en cas d’urgence", a-t-il ajouté.   L’armée libanaise a annoncé récemment avoir envoyé des renforts à la  frontière avec la Syrie. Pour sa part, Damas accuse régulièrement "des groupes  terroristes armés" de chercher "à s’infiltrer en Syrie" depuis le Liban.    La frontière syro-libanaise a été lundi soir le théâtre d’échanges de tirs,  qui viennent s’ajouter à plusieurs incidents frontaliers survenus ces dernières  semaines dans la même zone.    La semaine dernière, les forces syriennes avaient tiré des obus en  territoire libanais et, au début du mois, des tirs à la frontière avaient tué  deux fillettes et blessé plusieurs personnes dans le nord du Liban.

 

 

 

          Algerie – ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!