Monde

L’opposition refuse de négocier, exige que Kadhafi quitte le pays

  •    Le missile a explosé près de l’autoroute, à environ 100 mètres de quelques maisons à la lisière de cette ville stratégique située à environ 300 km au sud-ouest du siège de l’opposition à Benghazi et contrôlée depuis vendredi par les insurgés qui luttent contre le régime du colonel Mouammar Kadhafi.
  •  
  •    Il n’y a eu ni victime ni dégâts, seulement un énorme cratère au sol.
  •  
  •    Selon des témoins, une attaque similaire avait déjà eu lieu une heure plus tôt dans la même zone.
  •  
  •    "Pour l’instant nous n’avons soigné aucune victime", a déclaré le docteur Youssouf al-Badri, stationné avec une ambulance et un collègue au principal poste de contrôle à la sortie est de Ras Lanouf.
  •  
  •    Selon un journaliste de l’AFP, les insurgés étaient moins nombreux mardi que les jours précédents sur ce barrage. Seule une dizaine d’hommes étaient présents, équipés de cinq armes antiaériennes qu’ils ont actionnées après le raid.
  •  
  •    L’aviation libyenne a mené des raids quotidiens sur les positions des insurgés dans l’Est du pays, essentiellement sur la ligne de front mais aussi à Brega et Ajdabiya, verrous stratégiques vers Benghazi.
  •  
  •    La plupart des attaques ont manqué leur cible, mais lundi, un père et son fils ont été blessés par un tir aérien à Ras Lanouf.
  •    
  •  
  • L’opposition refuse de négocier, exige que Kadhafi quitte le pays
  •    
  • L’opposition libyenne a rejeté mardi toute éventualité de négociations avec le régime de Mouammar Kadhafi, exigeant que le numéro un libyen quitte le pays tout en promettant dans ce cas de ne pas engager de poursuites pénales.
  •  
  •    Mustapha Abdeljalil, l’ancien ministre de la Justice qui préside le Conseil national mis en place pour préparer la transition, a déclaré que le numéro un libyen n’avait pas envoyé lui-même d’émissaire, mais que des avocats de Tripoli s’étaient proposés comme intermédiaires pour entamer des négociations.
  •  
  •    "Il n’a envoyé personne. Des gens se sont proposés comme intermédiaires pour arrêter le bain de sang et mettre fin à ce qu’endurent les habitants de Misrata", la troisième ville du pays, à 150 km de Tripoli, théâtre de combats à l’arme lourde, a déclaré M. Adbeljalil par téléphone.
  •  
  •    "Ces gens sont des avocats militants de Tripoli", a-t-il ajouté.
  •  
  •    "Nous sommes évidemment favorables à mettre fin au bain de sang, mais il doit d’abord démissionner, puis il doit partir, et nous n’engagerons pas de poursuites pénales contre lui", a-t-il ajouté, sans préciser si cette immunité avait été suggérée par les avocats de Tripoli.
  •  
  •    Un peu plus tôt, un porte-parole de l’opposition avait évoqué une proposition de négociations de la part du camp Kadhafi, et assuré que cette offre avait été immédiatement rejetée.
  •  
  •    "Je pense qu’il y a eu une tentative des gens de Kadhafi auprès du Conseil national. Elle a été rejetée", a déclaré Mustafa Gheriani, chargé des relations avec les médias au quartier général de l’opposition, installé dans le tribunal de Benghazi.
  •  
  •    "Nous n’allons pas négocier avec lui. Il sait où se trouve l’aéroport de Tripoli et tout ce qu’il a à faire est de partir et de mettre fin au bain de sang", a-t-il ajouté.
  •  
  •    Un autre représentant de l’opposition, s’exprimant sous couvert de l’anonymat, a déclaré à l’AFP qu’un médiateur avait approché le Conseil national lundi mais qu’il n’y aurait pas de discussion tant que M. Kadhafi n’aurait pas quitté le pays.
  •  
  •    L’opposition libyenne, en lutte depuis trois semaines contre le régime, contrôle une grande partie de l’Est libyen, ainsi que certaines villes de l’ouest. Samedi, le Conseil national s’est déclaré "seul représentant de la Libye".
  •  
  •    L’avance des insurgés sur le front a cependant été stoppée ces derniers jours par l’armée régulière, qui a également mené des attaques meurtrières à l’arme lourde dans plusieurs villes de l’ouest.
  •    
  • Ennaharonline 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!