SociétéCultureAlgérie

Des avocats-mélomanes volontaires mobilisés pour les droits de Lotfi Attar !

Algérie – Il y a des guitaristes. Il y a aussi de très bons guitaristes. Puis il y a Lotfi Attar. Autant dire du lourd. Du très lourd.

Avec Lotfi Attar, compositeur et guitariste de Raina Rai, on est dans la cour des grands. Les autres. Tous les autres font figure d’amateurs. Dans le monde ses concurrents sérieux se comptent parmi les Clapton, BB King ou Ray Vaughan…

Pourtant, la grande incompréhension : des commençants vendent leurs produits en collant leur image avec les œuvres du virtuose. Que le vendeur d’huile ou de boisson gazeuse se fasse de l’argent pourquoi pas. Mais au moins qu’il rémunère l’artiste !

Ils sont mélomanes. Ils sont aussi avocats. Constitués en collectifs, ils se sont portés volontaires pour ester en justice l’ONDA et défendre les droits de celui qui aura imposé le son Algérien dans le rock, le blues et la musique mondiale.

Ces vendeurs de « Gouzouz » qui ne paient pas les Artistes ! 

Dans une déclaration à l’APS, l’artiste explique que tout est né d’une exploitation illégale de deux de ses œuvres majeures à des fins commerciales. Ainsi, “Zina Diri Lataye est empruntée sans son consentement pour des spots publicitaires. La première fois, dit l’artiste, « pour vendre une boisson gazeuse d’une multinationale très connue. Puis pour les besoins d’une publicité d’une marque d’huile, télédiffusés sur des chaines de télévision dans le pays“.

Lotfi ajoute qu’ »en 1993, j’ai procédé au dépôt d’un dossier auprès de l’ONDA où je mentionne que les paroles de cette célèbre chanson sont du domaine public. Mais la musique reste une création personnelle. Ce qui me permet l’accès à mes droits d’arrangements musicaux de cette chanson, que je n’ai pas perçus à ce jour ».

Le cas est le même pour la chanson “Hagda“, écrite par l’autre membre de Raina Rai, l’artiste Hachemi Djellouli et “dont la composition et les arrangements musicaux sont les miens“, souligne Lotfi Attar, dans cette même déclaration.

Lire aussi : Les créateurs algériens en France conviés par l’Onda vendredi

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close