En direct

Lotfi Double Canon: « Des mains étrangères sont derrière cette Fitna »

  • Lotfi appelle les jeunes au calme mais aussi à la vigilance car, pense-t-il, des mains étrangères tentent de déstabiliser le pays. Il s’adresse aussi à toutes les forces du pays à ne pas rester les mains liées devant ce qui se passe dans le pays.
  • Le chanteur prévient dans la vidéo, suite aux évènement qui secouent Alger et plusieurs autres wilayas depuis 24 heures, des conséquences de cette dérive, de cette violence et des affrontement sanglants entre les enfants d’un même pays.
  • Lotfi, qui joui d’une grande popularité parmi les jeunes, a enregistré une vidéo d’une dizaine de minutes qu’il a entamé avec les paroles de sa célèbre chanson « Nous continuons à combattre le mal qui nous entoure…nous sommes encore forts », avant de s’adresser aux jeunes, reconnaissant sont droit à cette jeunesse qui exprime sa colère, mais refusant ce qu’il qualifie « les casseurs ».
  • Certains jeunes ont grandis dans la violence et par conséquent, ils s’expriment violement, dit-il, mais d’autre par, il les appelle au calme dans leur revendications afin de barrer la route à ceux qui veulent déstabiliser le pays et à interférer dans nos affaires. Ces gens qui veulent l’instabilité dans le pays pour que personne ne puisse leur demander des comptes, ajoute-t-il.
  • Les jeunes doivent savoir ceci afin de pouvoir demander des comptes à ceux qui doivent rendre des comptes. On ne doit pas perdre des yeux ceux qui veulent le désordre et l’état d’urgence, la fermeture des ports et aéroports et l’interdiction d’écrire sur eux dans les journaux. C’est une expérience qu’on a déjà vécue et nous ne voulons pas revivre encore.
  •  
  • Lotfi Double Canon conclu son message en conseillant aux jeunes d’éviter de saccager les biens du peuple. Ceci mènera vers des glissements et des dérives aux conséquences graves. Les prix de l’huile et du sucre, dit-il, ont été haussés en ce moment précis pour des objectifs voulus.  C’est le pauvre qui va payer la facture…j’espère que le calme reviendra et que la violence cédera la place au dialogue.
  •  
  • Ennahar/ Rabah A.
  •  

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close