En direct

Louh:Plus de 1500 magistrats à la tête des commissions électorales

Le ministre de la Justice, garde des sceaux, Tayeb Louh, a annoncé dimanche à Alger, que plus de 1500 magistrats ont été désignés pour présider les commissions électorales communales afin de garantir la tenue d’une présidentielle "régulière et transparente"."1541 magistrats ont été désignés pour présider les commissions électorales au niveau de l’ensemble des communes du pays", a déclaré M. Louh en marge de la clôture de la session d’automne de l’Assemblée populaire nationale (APN) avant de souligner que la nouvelle loi électorale, adoptée en 2012, "a conféré un rôle prépondérant aux magistrats pour superviser l’opération électorale".Il a affirmé à cet effet, que la désignation des magistrats à la tête de ces commissions se veut "’une des garanties majeures de l’opération électorale pour en assurer sa régularité et sa transparence" et c’est là une disposition "en vigueur de par le monde".D’autre part, M. Louh a précisé que les commissions communales entament leur mission par la révision exceptionnelle des listes électorales qui durera jusqu’au 6 février courant. La révision exceptionnelle des listes électorales a débuté le 23 janvier après la convocation du corps électoral par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika.Selon le ministre de la Justice, ces commissions sont chargées d’examiner les "oppositions" pouvant émaner de citoyens vis-à-vis de cette révision et qui seront tranchées après le 6 février.Entre autres missions confiées à ces commissions, figure également la collecte des procès verbaux de dépouillement dès la fin du scrutin pour que les commissions de wilayas composées de 144 magistrats (3 pour chaque wilaya) puissent ensuite envoyer les résultats au Conseil constitutionnel.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!