En directAlgérie

L’UFC dispensera progressivement des cours à distance dans toutes les spécialités

Algérie – Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, a affirmé jeudi à Djelfa que l’Université de la formation continue (UFC) « dispensera progressivement à parti de 2019 des cours à distance dans toutes les spécialités ».

« A partir de l’année prochaine, l’UFC assurera de manière progressive des cours à distances dans toutes les spécialités et cycles universitaires, car nous voulons en faire une université développée et ouverte sur tous travail », a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse en marge d’une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Djelfa.

Outre ses missions habituelles, l’UFC est désormais spécialisée dans l’enseignement à distance, rappelant que cinq diplômes de master ont été lancés l’année dernière au niveau de l’université dotée d’une station de télévision et de radio pour l’enseignement à distance.

« A travers ses nouvelles missions, l’UFC est appelée à devenir la meilleure université dans le pays, car comptant sur les technologies modernes en matière d’enseignement, ce qui lui permettra de contribuer à la résolution du problème d’encadrement par la télé-enseignement, en créant une sorte de justice académique », a expliqué M. Hadjar.

Dans un bref aperçu sur l’UFC, le ministre a rappelé que cette dernière était un institut destiné aux travailleurs au niveau de l’Université d’Alger, assurant une formation supplémentaire pour améliorer les capacités des travailleurs.

« En 1987, un autre institut a été créé comme noyau de l’UFC, dirigée par l’Université d’Alger jusqu’à présent pour des causes historiques », a fait savoir le ministre qui a ajouté que l’université était en ce temps la destinée aux moins des 24 ans qui bénéficiaient d’une formation de cinq ans.

M. Hadjar s’est interrogé sur les motifs ayant induits le détournement de l’UFC de sa vocation initiale en devenant un établissement qui assure la formation des élèves qui n’ont pas réussi au Baccalauréat à tel point que l’UFC avait délivré en 1992 et 1993 des Masters et Doctorats à des non bacheliers.

Après avoir souligné que l’UFC a été enfin réhabilitée dans sa mission initiale, le premier responsable du secteur a fait savoir que 160.000 enseignants du secteur de l’éducation nationale ont été formés au niveau de cette université faisant d’elle un support de formation pour tous les secteurs publics et privés.

Lors de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Djelfa, le ministre a inauguré plusieurs projets qui concernent son secteur. Il s’agit de structures pédagogiques d’une capacité de 2000 places au niveau du nouveau pôle universitaire qui devrait abriter également des structures en cours de réalisation avec une capacité de 4000 places pédagogiques.

Le ministre a inauguré en outre une cité universitaire (garçons) d’une capacité de 1000 lits qui s’inscrit dans le cadre de la réalisation de structures d’hébergement d’une capacité de 4000 lits.

M. Hadjar a inspecté au cours de sa visite le Centre de recherche agro-pastoral, un projet de réalisation d’un centre des analyses physico-chimiques et a écouté les préoccupations des étudiants de l’Université Ziane Achour.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close