En direct

L’UGCAA appelle à l’augmentation du prix de la baguette de pain à 10 dinars au moins


Le secrétaire général de l’Union générale des commerçants et des artisans algériens (UGCAA), M. Salah Souilah a appelé samedi à Alger à l’augmentation du prix de la baguette de pain à 10 dinars au moins.Les conclusions de la commission mixte installée en mars dernier pour l’évaluation du coût réel de la baguette de pain pourront démontrer que le prix de celle-ci dépassera les 10 dinars prévus, a indiqué M. Souilah dans une déclaration à l’APS, en marge de la conférence de presse de la commission nationale des conducteurs d’ambulances, installée la semaine dernière, prévoyant que l’annonce des ces conclusions est prévue fin avril.Une commission mixte composée de représentants des ministères du commerce et des finances, de la fédération nationale des boulangers, de l’Office interprofessionnel algérien des céréales (OIAC), du groupe industriel ERIAD (agroalimentaire, céréales et dérivés) a entamé, en mars dernier, des visites à des boulangeries à travers les wilayas du pays afin d’évaluer le coût réel de la baguette de pain.Le prix de la baguette de pain subventionnée par l’état, fixé à 7,5 dinars pour le pain normal et à 8,5 dinars pour le pain amélioré, n’a pas changé depuis 1996.Le président de la Fédération nationale des boulangers, M. Youcef Kelfat a indiqué que cette commission avait achevé en avril ses visites sur le terrain et qu’elle est entrain d’élaborer un rapport final qui sera soumis au ministre du commerce, M. Mustapha Benbada.M. Benbada avait affirmé, lors d’une conférence de presse, que des solutions seront proposées sur la base des conclusions de cette commission.Concernant l’équipement de ces boulangeries de groupes électrogènes, le SG de l’UGCAA a précisé que la majorité des boulangers refusaient de contracter des crédits avec un taux d’intérêt fixé à 7%, appelant les parties concernées à trouver rapidement des solutions adéquates pour ce problème, d’autant que l’été approche et que plusieurs coupures d’électricité sont enregistrées durant cette saison.En juin 2012, la banque de l’Agriculture et du développement rural (BADR), devait entamer, en coordination avec la Fédération nationale des boulangers, l’octroi de crédits pouvant aller jusqu’à 100 millions de centimes au profit de tous les boulangers algériens, pour l’acquisition de groupes électrogènes, à condition que le bénéficiaire règle 10% du crédit octroyé et de compléter les 90% restants sur une durée de dix ans.Par ailleurs, en vue de maîtriser les prix des fruits et légumes qui connaissent une hausse "sensible", M. Souilah a affirmé que l’Union avait demandé à maintes reprises au ministère de procéder au plafonnement des prix de tous les produits de consommation, notamment de large consommation, en fixant la marge de bénéfice du commerçant.Cette démarche est à même de "maîtriser les prix des produits de consommation, tout en mettant un terme au prétexte de l’offre et la demande avancé par les commerçants, a-t-il estimé.Le ministre du commerce avait expliqué en janvier dernier que l’augmentation des prix de certains fruits et légumes était dû au fait que ce sont des fruits et des légumes saisonniers, prévoyant que ces prix connaîtront une baisse en mai, en raison de l’amélioration des conditions météorologiques et les nouvelles récoltes.M. Souilah a critiqué "le retard" dans la réalisation des structures destinées à l’élimination des marchés parallèles, affirmant que les locaux des anciens souks fellah et des galeries algériennes sont à même de contenir 80% des jeunes activant dans les marchés anarchiques.L’UGCAA a appelé à l’ouverture des locaux vides, soulignant que les galeries de la rue Larbi Ben M’hidi sont à même d’accueillir 4.000 commerçants.Selon les données du ministère du commerce, plus de 10.000 jeunes ont été intégrés au niveau de nouveaux marchés formels, tandis que l’intégration de 40.000 autres jeunes est prévue prochainement.Le secrétaire général de l’UGCAA a regretté la non implication de l’Union par le ministère du commerce dans la prise de décisions concernant le processus d’adhésion de l’Algérie à l’OMC, étant "un partenaire et le représentant officiel" des commerçants algériens.Le 11ème round des négociations multilatérales pour l’adhésion de l’Algérie à l’OMC s’est tenu le 5 avril à Genève.

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!