En directAlgérie

L’UGTA, le FCE et d’autres signataires du PNESC dénoncent le traitement réservé à Haddad

Le Premier ministre Abdlemadjid Tebboune avait refusé samedi la présence du patron des patrons, Ali Haddad, à l’Institut supérieur de la Sécurité Sociale.

Les signataires du Pacte national économique et social de Croissance (PNESC), dont l’UGTA (Union générale des travailleurs algériens) et le FCE (Forum des chefs d’entreprise), ont dénoncé ce mardi, dans une lettre, le traitement réservé à Ali Haddad.

“La sagesse et la sérénité nous commandent de ne pas y voi, pour l’instant un coup de canif au consensus douloureusement construit et qui porte, par le geste de Monsieur le Premier ministre, indéniablement préjudice à l’esprit et la lettre du Pacte national économique et social de croissance, moment fondamentale de la consécration de la culture du dialogue social entre le gouvernement et ses partenaires socio-économique”, lit-on dans la lettre.
Pour les signataires du PNESC, le dialogue “initié et porté” par Bouteflika “vient d’être entaché par un acte difficilement admissible”.

Rappelons qu’au moins deux mises en demeure, ont été publiées avant-hier dans la presse nationale, contre le groupe ETRHB d’Ali Haddad pour retard dans la réalisation de projets.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!