En direct

Lutte anti-terroriste: Alger appelle les pays du Sahel à "passer à l'action"

  •  "Je ne saurais trop m’étaler sur l’enjeu qui caractérise cette réunion au  regard des évolutions qu’a connues notre région, depuis notre dernière rencontre, ici à amanrasset les 12 et 13 août 2009, qui nous interpelle tous à  prendre nos responsabilités, à respecter nos engagements et à passer à l’action  sur le terrain des opérations", a-t-il dit. 
  •  Le general majeur Gaïd Salah s’exprimait à l’ouverture d’une réunion  extraordinaire du Conseil des chefs d’état-major d’Algérie, du Mali, de  Mauritanie et du Niger  à Tamanrasset, dans le sud algérien.
  •  Elle se tient après l’enlèvement au Niger, dans la nuit du 15 au 16 septembre, de sept personnes dont cinq Français, revendiqué par Al-Qaïda au  Maghreb islamique (Aqmi). Les otages sont détenus dans le nord malien, non loin  de la frontière algérienne, selon une source malienne très proche du dossier,  une information confirmée par une source à la présidence française.
  •  La rencontre de Tamanrasset, a précisé le général Gaïd Salah, doit  permettre de "débattre les termes de notre coopération, de lever les  incompréhensions qui persistent et dégager les solutions idoines en vue de  renforcer l’action effective et concertée et atteindre les objectifs tracés  dans notre stratégie de lutte contre le terrorisme et la criminalité  organisée".
  • Une réunion de ce type s’était déjà tenue à Tamanrasset en août 2009. Un  poste de commandement régional dans cette localité du désert algérien a été  créé par Alger pour coordonner les activités de son armée, associée à celles de  Mauritanie, du Mali et du Niger.
  • ennaharonline/afp

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!