Monde

Mali: 31 rebelles touaregs tués

  •    "A la suite d’une offensive de l’armée malienne, la base d’Ibrahim Ag Bahanga située à Bouréissa a été détruite. Bilan côté bande armée: 31 morts, un groupe fait prisonnier, quatre véhicules armés et des munitions saisis. Côté forces armée nationale: aucune perte", précise le communiqué.
  •  
  •    En début d’après-midi, une source se disant proche du chef rebelle Ibrahim Ag Bahanga avait affirmé à l’AFP que "des combats étaient en cours" entre l’armée et des groupes touaregs, sans donner de bilan.
  •  
  •    L’armée malienne avait déclenché au début du mois "une opération de sécurisation" dans le nord-est du pays, destinée "à anéantir" le groupe dirigé par Ag Bahanga.
  •  
  •    "Nous allons, les jours prochains, les semaines prochaines, poursuivre l’offensive. Nous avons la logistique pour", a déclaré à l’AFP jeudi soir un responsable militaire au ministère de la Défense.
  •  
  •    "Il n’y aura pas de trêve contre le groupe d’Ibrahim Ag Bahanga. Il n’est plus dans l’accord d’Alger (signé en 2006, ndlr) et nous le traitons comme tel", a-t-il affirmé.
  •  
  •    En début de semaine, le chef de l’Etat malien Amadou Toumani Touré avait affirmé: "Tous les moyens, je dis bien, tous les moyens opérationnels seront mobilisés car la sécurisation de notre pays n’a pas de prix".
  •  
  •    Le président avait cependant réaffirmé sa volonté d’appliquer l’accord de paix d’Alger de 2006 avec les autres groupes de rebelles touareg du Mali réunis dans l’Alliance pour la démocratie et le changement (ADC).
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *