Monde

Mali: Al-Qaïda a demandé à un otage, militaire malien, d'intégrer ses rangs

  •     "Nous venons d’apprendre de bonne source que Aqmi a demandé à l’élément de la garde nationale (une composante de l’armée malienne) fait prisonnier au même moment que « Merzouk » (exécuté jeudi) d’être désormais officiellement membre d’Aqmi", a déclaré à l’AFP une source sécuritaire dans le nord du Mali.
  •    Une autre source sécuritaire à la garde nationale malienne a confirmé l’information.
  •    Ce militaire avait été enlevé mardi par des éléments d’Aqmi, dans la région de Kidal (nord-est du Mali), en même temps que le collaborateur des douanes maliennes exécuté.
  •     L’organisation leur reprochait de lui être hostile, avait déclaré à l’AFP Mokhtar Ag Klinine, un parent de l’un des deux hommes enlevés.
  •     "En 2006, Sidi Mohamed Ag Chérif dit « Merzouk », avait participé à une attaque d’une position d’Aqmi dans le désert commun au Mali et à l’Algérie", a indiqué une source sécuritaire.
  •    Au cours de cette opération, le bras droit de Mokhtar Belmokhtar, un chef d’Aqmi, avait été tué.
  •    Sous couvert d’anonymat, un élu de la région de Kidal (nord-est) a affirmé que l’opération contre "Merzouk" et le militaire avait été bien préparée.
  •    "Depuis plusieurs jours et sur plusieurs centaines de kilomètres, discrètement, six véhicules suivaient Merzuk", a précisé cette source.
  •    "Nous n’allons pas nous laisser impressionner par des terroristes. Nous attendons un renfort de sécurité dans la région", a commenté vendredi un responsable du gouvernorat de Kidal, interrogé par l’AFP.
  •    Aqmi commet des attentats et procède à des enlèvements dans une vaste zone désertique aux confins de la Mauritanie, de l’Algérie, du Mali et du Niger.
  •    La branche maghrébine d’Al-Qaïda avait revendiqué le 25 juillet l’exécution d’un otage français de 78 ans, Michel Germaneau, enlevé au Niger en avril et transféré au Mali.
  •    Aqmi retient toujours prisonniers dans le nord du Mali deux otages espagnols, Albert Vilalta et Roque Pascual, enlevés en novembre 2009 en Mauritanie.    
  •    
  • Ennaharonline
  •  

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!