Monde

Mali: évasion d’un terroriste tunisien

  •    "Le colonel-major Mami Coulibaly a été relevé mardi de ses fonctions à la suite de l’évasion du terroriste de Tunisie", a déclaré cette source sous couvert d’anonymat. "Cela ne veut pas dire qu’il est responsable de la fuite du terroriste, mais ce sont ses services qui en avaient la garde", a-t-elle ajouté.
  •  
  •    Bachir Simoun, un Tunisien de 24 ans se revendiquant membre d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) s’est évadé lundi du lieu tenu secret où il était détenu au Mali depuis qu’il avait commis début janvier un attentat contre l’ambassade de France à Bamako.
  •  
  •    Les circonstances de l’évasion n’ont pas été précisées, "mais plusieurs personnes chargées de le garder ont été interpellées", a indiqué une source au ministère malien de l’Intérieur.
  •  
  •    Le 5 janvier au soir, muni d’un pistolet automatique, d’un engin explosif et d’une grenade, Bachir Simoun avait réussi à faire exploser l’engin ou la grenade, selon des témoignages divergents à l’époque.
  •  
  •    Cet attentat contre l’ambassade située en plein centre de Bamako, était mal préparé, ce qui semblait indiquer que l’homme, arrêté juste après, avait agi en solitaire, selon les enquêteurs. Aqmi n’a d’ailleurs pas revendiqué cet attentat.
  •  
  •    L’un des enquêteurs avait précisé que Simoun avait, "à titre personnel, la haine de la France", en précisant qu’il avait été membre d’une katiba (camp de combattants islamistes) d’Aqmi dans le Sahel, où opère cette organisation qui a fait allégeance en 2006 au chef d’Al-Qaïda, Oussama Ben Laden.
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!