En direct

Mami, bientôt libre

  • La justice française a accepté la demande présentée par la défense du prince du Raï, Cheb Mami pour bénéficier des dispositions de liberté conditionnelle établies par la loi françaises.
  • La défense de Cheb Mami, représentée par Maître Khaled Lezber, s’est basée sur un article de la loi française, permettant la diminution de la peine de prison de cinq ans de prison ferme à une année pour tout prisonnier ayant un enfant âgé de moins de dix ans.
  • Dans sa requête, Mami accepte de prendre en charge la fille qu’il avait eu avec sa compagne, la photographe Isabelle Simone. Bien qu’il ait refusé de reconnaître officiellement la fille, il a toutefois accepté de la prendre en charge et ce, afin de bénéficier des dispositions de la loi française.
  • Mami est en prison depuis 16 mois après sa condamnation par la justice française au mois de juillet 2009 à cinq années de prison ferme.
  • La défense de la partie civile devait en être informée avant la procédure de la liberté conditionnelle, ce qui est entrain de se faire actuellement. Mami devait être libéré dans les jours à venir.
  • Le chargé d’affaires de Cheb Mami, Michel Levy avait quitté la prison le 18 juin dernier après avoir bénéficié des mêmes dispositions. Mami serait obligé de resté sur le territoire français durant les quatre prochaines années, période de la peine de prison.
  • Mami avait reconnu devant la justice avoir commis une erreur (tentative d’avortement forcée) et avoir été victime de personnes proches de lui, et qu’il s’était rendu compte de la gravité des faits le lendemain de la tentative d’avortement.
  •  
  • Ennahar/ A. Kamel

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close