Santé & Bien-être

En mangeant ces baies, les risques cardiovasculaires diminuent

La consommation de 200 grammes de myrtilles par jour aiderait à réduire le risque de maladies cardiaques, telle est la constatation de scientifiques britanniques. Les anthocyanes, c’est-à-dire des composés chimiques contenus dans les baies, amélioreraient la circulation sanguine et diminueraient la pression artérielle.

Des scientifiques britanniques du King’s College de Londres ont conclu que la consommation quotidienne de myrtilles pourrait réduire de 20% le risque de maladies cardiovasculaires. L’étude, publiée sur le site University Press d’Oxford, a montré que ces baies étaient aussi efficaces que les médicaments.

L’expérience a été menée sur 40 volontaires, lesquels ont dû consommer 200 grammes de myrtilles par jour. Un mois après, les résultats des examens médicaux ont montré une amélioration notable de la circulation du sang dans les vaisseaux et une diminution de la pression artérielle.

«Les myrtilles sont riches en polyphénols, en particulier en anthocyanes, mais contiennent également d’autres composés en plus petite quantité. Parmi ceux-ci figurent les procyanidines, les flavonols et les acides-phénols. Cette baie est une source riche en fibres, en vitamines et en minéraux», a déclaré la chercheuse Ana Rodriguez-Mateos.

Il est à noter que les anthocyanes étaient les composés chimiques les plus importants et amélioraient en conséquence le plus la santé des volontaires.

Auparavant, des scientifiques de l’université Washington de Saint-Louis avaient relevé que la consommation en quantité modérée d’alcool peut avoir des effets positifs sur la santé de ceux souffrant d’insuffisances cardiaques.

 

 

 

 

 

APS

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close