SécuritéPolitiqueMonde

Des manifestants attaquent une école religieuse en Iran, tensions croissantes

Des manifestants iraniens ont attaqué une école religieuse dans une province proche de Téhéran, après plusieurs jours de protestations contre les difficultés économiques à l’approche du rétablissement des sanctions américaines.

Alors que l’Iran sort à peine de plusieurs années d’isolement après un accord nucléaire conclu en 2015 avec les grandes puissances, l’administration américaine de Donald Trump, hostile à Téhéran, a décidé de se retirer de cette entente jugée insuffisante et de rétablir les sanctions contre ce pays à partir de mardi.

Les Iraniens, usés par une crise économique endémique qui attise la colère contre le système politique, craignent une aggravation de la situation marquée par la chute de la monnaie iranienne, le rial, qui a perdu environ deux tiers de sa valeur en six mois.

Vendredi soir, “environ 500 manifestants ont attaqué une école religieuse, tentant de briser ses portes et de brûler des objets”, a rapporté samedi l’agence de presse Fars, proche des conservateurs, en citant le directeur de l’école d’Ishtehad dans la province de Karaj.

Ils “sont arrivés avec des pierres et brisé toutes les fenêtres de la salle de prière, scandant des slogans contre le régime”, avant d’être dispersés par la police anti-émeutes, a-t-il ajouté en faisant état d’arrestations.

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!