Sports

Maroc: l'Istiqlal, réuni en congrès, condamne vertement Israël

  •    M. El Fassi, candidat à un troisième mandat à la tête du parti nationaliste, a sévèrement critiqué "l’agression sioniste" à Gaza et "les attaques barbares contre des civils palestiniens innocents".
  •  
  •    Il a également annoncé l’ouverture d’un compte bancaire pour aider les blessés et les familles des victimes palestiniennes, invitant les Marocains à y contribuer financièrement.
  •  
  •    Des drapeaux palestiniens ont été brandis dans le complexe sportif accueillant ce 15e congrès, tandis qu’à la tribune, l’ensemble des membres du comité exécutif de l’Istiqlal, hommes et femmes, arboraient des écharpes palestiniennes pour marquer leur solidarité avec les habitants de Gaza.
  •  
  •    "L’Istiqlal se solidarise avec les Palestiniens dans les territoires occupés et condamne l’offensive israélienne à Gaza", indiquait une banderole, une autre saluant "la lutte et les sacrifices consentis par le peuple palestinien ainsi que les héros de l’Intifada contre l’occupant".
  •  
  •    "Nous nous sacrifions pour toi, Gaza, avec notre sang et notre âme", a également scandé la foule à plusieurs reprises, alternant avec "Assez de guerre, les Etats-Unis ennemis des peuples".
  •  
  •    Une délégation palestinienne était présente dans la salle.
  •  
  •    Au cours de ce congrès, qui se déroulera jusqu’à dimanche, l’Istiqlal devrait se pencher sur une réforme de la Constitution renforçant la séparation des pouvoirs, en restant "en parfait accord avec le roi Mohammed VI".
  •  
  •    L’Istiqlal, parti modéré, souhaite une réforme de la Constitution actuelle pour élargir les prérogatives du Parlement et de l’exécutif, mais affirme rechercher le consentement du roi pour de tels changements.
  •  
  •    "Les réformes constitutionnelles ont été au centre de la plate-forme politique" qui devait être présentée à ce congrès, a indiqué Latifa Bennani-Smires, présidente du groupe istiqlalien à la Chambre des représentants et membre du comité exécutif du parti.
  •  
  •    "Le pays a besoin de réformes constitutionnelles, en parfait accord" avec le roi "pour asseoir la véritable démocratie à laquelle aspirent tous les Marocains", a ajouté Mme Bennani-Smires, dans un texte publié par le quotidien arabophone Al Alam, le journal de l’Istiqlal.
  •  
  •    La réforme devrait "renforcer le principe de la séparation des pouvoirs ainsi que le travail gouvernemental et parlementaire", a-t-elle souligné.
  •  
  •    L’Istiqlal, en appelant à une réforme de la Constitution, rejoint une position de son allié, l’Union socialiste des forces populaires (USFP), qui a mis l’accent sur cette demande lors de son dernier congrès, en novembre 2008.
  •  
  •    Au niveau économique, l’Istiqlal insistera sur "la redistribution équitable des richesses nationales (et) la réduction des inégalités sociales", selon le président de la commission économique du parti Nizar Baraka, ministre chargé des Affaires économiques et générales.
  •  
  •    L’Istiqlal, arrivé en tête des partis politiques aux législatives de 2007, va profiter de ce congrès pour préparer les élections municipales du 12 juin.
  •  
  •    L’Istiqlal a été créé par Allal El Fassi en 1944. Il a dirigé la lutte des Marocains pour l’indépendance, obtenue en 1956. Son idéologie est basée à la fois sur un salafisme islamique tolérant, une idéologie politique libérale et un "égalitarisme" socio-économique.
  •  
  •    
  •    
  • Ennahar/ AFP

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *