Sports

Maroc: tortures

Me Idrissi Taoufik, l’avocat d’Abdelkader Belliraj, a déclaré à la presse avoir déposé le 15 décembre une requête auprès du ministère de la Justice pour ouvrir une enquête sur cinq points: “enlèvement de son client par dix agents en civil, séquestration depuis plus de 2 mois, tortures de toutes sortes, extraction d’aveux sous la torture et menaces de mort, signature des procès-verbaux les yeux bandés”.

Me Taoufik considère que la police a recueilli de fausses déclarations d’Abdelkader Belliraj et va en conséquence demander l’annulation des procès-verbaux d’audition.

Les 35 membres du réseau présumé, dont le procès a commencé le 16 octobre devant le tribunal antiterroriste de Salé (près de Rabat), sont poursuivis pour “assassinats et tentatives d’assassinats avec des armes à feu, et vol qualifié”.

Leur chef présumé, Abdelkader Belliraj, 50 ans, a été arrêté le 18 février au Maroc avec plusieurs autres personnes, en possession d'”un important arsenal d’armes à feu”.

Plusieurs journaux belges et marocains ont affirmé que M. Belliraj avait travaillé pour les services de renseignement belges.

AFP

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *