PolitiqueMonde

Maroc : sans voile à Paris… une députée islamiste finit devant une commission parlementaire

Amina Maelainine, une députée marocaine du parti au pouvoir, vit des temps difficiles depuis le début 2019. Voilée comme toutes ses collègues du Parti de la justice et du développement (PJD), des photos la montrant sans le vêtement qui couvre la tête circulent depuis quelques jours.

De prime abord, l’affaire peut être classée dans la catégorie « vie privée ». Il n’en fut rien. Au Maroc, la polémique ne cesse d’enflammer médias et réseaux sociaux. Sur sa page Facebook, la députée a tenté de se défendre début janvier. Elle a naturellement plaidé non coupable. Les photos ont été fabriquées pour des raisons malsaines, selon elle.

Sa justification n’a convaincu personne. Lundi dernier, l’élue a comparu devant une commission au parlement, selon le 360.ma. Cette dernière était composée secrétaire général adjoint du PJD, Souleimane El Amrani, du ministre d’Etat chargé des droits de l’homme, Mustapha Ramid et du chef du groupe parlementaire du même parti, Idriss El Azami Idrissi.

D’après le même le même site d’information, Amina Maelainine a refusé de répondre aux questions de la commission. Elle a également refusé de parler de son voyage à Paris et sur les circonstances au cours desquelles les photos ont été prises. Autant dire, le brasier de la polémique n’est pas prêt à s’éteindre pour elle.

Avec des médias proches du palais royales sur le dos, elle a de quoi s’inquiéter…

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close