PolitiqueMonde

Maroc : Zefzafi, le chef du « Hirak », réaffirme avoir été victime de « torture »

Le leader du mouvement de contestation du « Hirak » qui a agité le nord du Maroc en 2016-2017, Nasser Zefzafi, a réaffirmé dans un enregistrement audio réalisé depuis sa prison avoir été victime de « torture » et de « viol » durant son arrestation.

Condamné à 20 ans de prison ferme pour « complot visant à porter atteinte à la sécurité de l’Etat », le leader du « Hirak » raconte dans cet enregistrement diffusé jeudi sur les réseaux sociaux avoir « subi les pires pratiques de torture ». Au moment de son arrestation en juin 2017, il a été « tabassé », « déshabillé » et « violé avec un bâton », selon son récit. La bande sonore est authentique, a assuré à l’AFP son père Ahmed Zefzafi.

Source: AFP

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. etre chef c’est toujours bien, mais à condition que ce soit d’un quelconque mouvement légal. mais se porter chef d’un mouvement illégal, c’est forcément se retrouver à l’ombre et pour longtemps. et c’est le chef qui se retrouve devant le fait accompli et pas un autre. maintenant que Zefzafi la you zafzifou, qui est volontaire à le remplacer ? soyez certains que ce sera « personne ». et……chez nos voisins, l’attente sera tellement longue que le chef se fera oublier sans s’en rendre compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close