Monde

Massacres au Yémen, en Libye et en Syrie

  •    Les forces de Kadhafi ont attaqué jeudi soir la ville de Zenten, à 145 km au sud-ouest de Tripoli, "et il y a eu des affrontements violents avec les rebelles. Les combats ont continué vendredi matin", a indiqué à l’AFP un habitant de la ville.
  •  
  •    "Il y a eu des victimes des deux côtés", a-t-il dit, affirmant ne pas être en mesure d’en préciser le nombre.
  •  
  •    "Kadhafi est en train d’envoyer des jeunes inexpérimentés et qui ne connaissent pas cette région montagneuse. Ses forces ont subi d’importants dégâts", a-t-il dit.
  •  
  •    A Nalout, les rebelles ont attaqué jeudi soir une position de forces loyales à l’extérieur de la ville et ont "pris toutes leurs armes et munitions". Maintenant la situation est calme dans la ville, a indiqué à l’AFP un des rebelles.
  •    "Nous avons fait prisonniers plusieurs militaires de Kadhafi", a-t-il ajouté.
  •    
  •   
  •  
  •  Yémen: tirs sur une manifestation à Sanaa, des dizaines de blessés
  •    
  • Des dizaines de personnes ont été blessées par balles vendredi lors de tirs sur une manifestation réclamant le départ du président yéménite Ali Abdallah Saleh à Sanaa, selon des sources médicales.
  •  
  •    Selon des témoins, des partisans du régime ont ouvert le feu sur la manifestation depuis les toits des habitations proches de la place de l’Université, où se tient depuis le 21 février un sit-in pour réclamer le départ de M. Saleh.
  •  
  •    Plusieurs blessés sont dans un état grave, selon des sources médicales.
  •  
  •    Les manifestants scandaient "le peuple veut la chute du régime" et un grand nombre d’entre eux brandissaient des cartons jaunes, à l’initiative d’un groupe de jeunes qui avait appelé cette journée "vendredi de l’avertissement" au président, au pouvoir depuis 32 ans.
  •  
  •  
  • Quatre manifestants tués par les forces de l’ordre en Syrie (militant)
  •    
  • Quatre manifestants ont été tués vendredi par les forces de l’ordre syriennes et des centaines d’autres blessés au cours  d’une manifestation à Deraa, dans le sud du pays, a indiqué à l’AFP un militant des droits de l’Homme sur place.
  •  
  •    "Les forces de l’ordre ont ouvert le feu à balles réelles sur les manifestants", a dit ce militant des droits de l’Homme, joint par téléphone à Deraa par l’AFP depuis Nicosie.
  •  
  •    "Quatre personnes ont été tuées: Akram al-Jawabra, Houssam Abdelwali Ayash, Ayham al-Harri et un membre de la famille Abou Aoun", a-t-il précisé.
  •  
  •    Selon lui, "des centaines de manifestants ont été blessées. Beaucoup d’entre eux ont été enlevés par les services de sécurité de l’hôpital et emmenés vers une destination inconnue".
  •  
  • Ennahar

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!