En direct

Mauritanie: 10 ans de prison requis contre un Canadien proche d'Aqmi

 
Le parquet de Nouakchott a requis dix  ans de prison ferme contre un Canadien, détenu en Mauritanie où il a été  condamné en 2012 pour avoir tenté de rejoindre un camp d’Al-Qaïda au Maghreb  islamique (Aqmi) au Mali, a indiqué mardi une source judiciaire.    Le procureur de la Cour de Cassation de Nouakchott a "requis dix ans de  prison ferme contre Aaron Youn, qui est accusé de tentative de rejoindre les  camps d’Aqmi au Mali" voisin, lors d’un procès en appel, selon cette source.    Le Canadien d’origine coréenne purge une peine de deux ans à la prison de  Nouakchott, prononcée en première instance par la Cour criminelle de la  capitale mauritanienne en juillet 2012.    M. Youn a "plaidé non coupable" et affirmé "n’avoir jamais appartenu à une  organisation terroriste", a indiqué la même source judiciaire.    Il a dit être venu en Mauritanie pour "apprendre le Coran" mais la justice  mauritanienne continue de penser que M. Youn a de "solides liens avec les  terroristes d’Aqmi et que son projet de rejoindre le maquis de cette nébuleuse  est incontestable", a-t-elle poursuivi.    Le verdict de la Cour de cassation doit être rendu mi-juin.    Le Canadien avait également été condamné en première instance à payer une  amende de 18.000 dollars.    Aaron Youn avait été arrêté "fin décembre 2011 alors qu’il tentait de se  rendre dans les camps d’Aqmi au Mali", selon l’accusation.    Il aurait affirmé aux autorités mauritaniennes lors de son arrestation  qu’il "venait du Maroc pour apprendre le Coran et la langue arabe dans ses  instituts islamiques", avait indiqué à l’AFP une source judiciaire  mauritanienne.    La Mauritanie partage plus de 2.200 km de frontière avec le Mali, où une  opération militaire franco-africaine est en cours depuis plus de quatre mois  contre les groupes jihadistes, dont Aqmi, ayant occupé pendant plusieurs mois  en 2012 le nord malien.    Cette opération a permis de chasser les jihadistes des grandes villes, mais  des poches de résistance demeurent dans certaines zones. 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close