Monde

Mauritanie: Aqmi dément des défections parmi ses membres

  •    Le 21 novembre, des sources militaires mauritaniennes ont affirmé que 28 jeunes Mauritaniens membres d’Aqmi avaient fui les camps de l’organisation dans le Sahara et s’étaient rendus à l’armée mauritanienne. Certains sont âgés de 14 ans et ont été frappés dans ces camps, selon elles.
  •  
  •    Quelques jours plus tôt, les mêmes sources avaient annoncé la fuite de six jeunes Mauritaniens des bases d’Aqmi, dont l’infiltration par des éléments de l’armée mauritanienne aurait permis d’obtenir ces défections.
  •  
  •    "Ces informations sont fausses et absolument sans fondement", affirme le groupe dans un communiqué en date du 28 novembre, mais dont l’authenticité ne peut être confirmée.
  •  
  •    "Il s’agit d’une nouvelle sale guerre médiatique lancée par l’agent de la France Ould Abdel Aziz (le président mauritanien, ndlr) qui utilise l’arme du mensonge et de la duperie", ajoute le réseau. "Nous les mettons au défi de publier l’identité de ces fuyards imaginaires".
  •  
  •    Aqmi a appelé "les frères musulmans" en Mauritanie à ne pas se fier "à ces informations sur des dissensions, fabriquées dans les labyrinthes des services de renseignement", et les journalistes à ne pas publier "ces mensonges".
  •  
  •    Selon lui, "ces sales agissements montrent la faillite des agents de la France qui n’ont plus que l’arme du mensonge pour tenter d’arrêter la poussée jihadiste qui menace leurs trônes et ceux de leur maîtres croisés dans la région".
  •  
  •    Une nouvelle loi sur le terrorisme, adoptée en juillet par le Parlement mauritanien, avait ouvert la voie du repentir aux combattants islamistes, pour tenter de contrer l’expansion d’Aqmi dans les pays du Sahel.
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!